Sarajevo: "Chrétiens et musulmans dans une société pluraliste"

"Guérir les blessures et créer la confiance pour l´Europe de l´avenir"

| 336 clics

CITE DU VATICAN, Vendredi 14 septembre 2001 (ZENIT.org) - "Chrétiens et musulmans dans une société pluraliste", c´est le thème d´un congrès européen qui s´est ouvert mercredi soir, 12 septembre, à Sarajevo, par une minute de silence pour les victimes de l´attaque terroriste qui a frappé les Etats-Unis.



Le choix de Sarajevo, indique un communiqué du congrès, montre la nécessité de "guérir les blessures et de créer la confiance pour l´Europe de l´avenir".

Le congrès a commencé par une ferme condamnation de ces actes, mais surtout par l´affirmation de la volonté de poursuivre les efforts de rapprochement entre tous les groupes religieux pour construire la paix.

Radio Vatican cite quelques titres de quotidiens bosniaques à cette occasion: "Guérir les blessures et construire l´avenir ensemble", "Le dialogue ne doit pas avoir d´alternative", "Ce serait une chance de pouvoir diffuser l´esprit de Sarajevo dans le monde".

L´objectif de ce congrès est en effet d´approfondir les relations entre les chrétiens et les musulmans en Europe, et de repérer les chemins d´un témoignage commun des valeurs communes.

Selon le Prof. Franjio Topic, du comité Islam en Europe, on respire à Sarajevo et dans ce congrès "un air de franchise, d´ouverture et de respect".

Les autorités du pays ont assisté à la session d´ouverture: le président de Bosnie, le ministre de la culture, et le maire musulman de la ville, indique Radio Vatican, et du point de vue des autorités religieuses, participent l´imam, le président de la communauté juive, le métropolite orthodoxe et l´archevêque catholique: signal éloquent, commente Radio Vatican.

Le congrès a déclaré aussi sa volonté de démentir le malentendu qui risque de provoquer un amalgame entre Islam et intégrisme terroriste: "Dans ce contexte, il est bon de citer une phrase du Coran qui dit: Qui tue un homme, tue toute l´humanité".

Une phrase citée également par le Dr Dalil Boubakeur, directeur de la mosquée de Paris, à l´Eglise américaine de Paris lors de la célébration inter-religieuse de jeudi 13 septembre en présence du président de la République française et du premier ministre.