Sciences historiques : la voix de l'Église dans les débats contemporains

Rencontre du Comité pontifical avec le pape François

Rome, (Zenit.org) Anne Kurian | 567 clics

Les membres du Comité pontifical de Sciences historiques continueront à « représenter le Saint-Siège dans les débats historiques contemporains », déclare le P. Bernard Ardura, président du Comité.

Le P. Ardura a en effet rencontré le pape François avec les membres du Comité, samedi dernier, 12 avril 2014, au Vatican. Cette première rencontre avec le pape marquait aussi les 60 ans de l'institution du Comité par Pie XII (7 avril 1954).

Introduisant la rencontre, le P. Ardura a rappelé l'objectif premier du Comité : « que le Saint-Siège soit représenté dans les débats historiques contemporains et participe aux organismes internationaux qui en sollicitent la présence ».

Ces dernières année, la participation du Comité à des initiatives internationales « s'est considérablement développée », a-t-il poursuivi, et même si ses moyens sont « limités », les membres sont « confiants dans la bonté de ce service ».

Enfin, il a exprimé les « sentiments profonds de dévotion filiale » des membres et leur engagement « à servir dans le domaine qui leur est confié par le Seigneur à travers la mission reçue du pape ».

« En écoutant vos enseignements, nous sommes sûrs que [vous tenez] l'Histoire en haute considération », a-t-il ajouté : « nous sommes désireux de recevoir vos indications pour mieux répondre aux nécessités de l’Église et du Saint-Siège ».