Se préparer à Noël en « persévérant dans la prière »

Homélie du 2 décembre 2013

Rome, (Zenit.org) Rédaction | 1331 clics

Pour le temps de l’Avent, le pape François invite à garder « un cœur ouvert » pour « se laisser rencontrer » par Dieu, car « Noël est une rencontre » et à « persévérer dans la prière ».

Le pape a célébré la messe du 2 décembre 2013, premier lundi de l’Avent, en la chapelle de la Maison Sainte-Marthe.

L’Avent marque le « début d’une nouvelle marche, celle de l’Eglise… vers Noël » : il s’agit « d’aller à la rencontre du Seigneur », car « Noël n’est pas seulement une commémoration temporelle ou bien le souvenir d’une belle chose, c’est bien plus: c’est prendre le chemin qui conduit au Seigneur pour le rencontrer ».

« Noël est une rencontre ». Si le chrétien est invité à « Le rencontrer avec le cœur, avec la vie, avec foi », cependant il doit d’abord « se laisser rencontrer par Lui ». L’homme n’est pas en effet le « maître de cette rencontre » mais c’est le Christ « qui pénètre en [l’homme], c’est Lui qui le renouvelle, car sa venue signifie remettre tout à neuf, refaire le cœur, l’âme, la vie, l’espérance, la route. ».

Le pape a donc invité à garder « un cœur ouvert » pour se laisser rencontrer : « qu’il me dise ce qu'Il veut me dire, qui n’est pas toujours ce que je veux qu’Il me dise ».

« Le Seigneur ne regarde pas [les hommes] tous ensemble, comme une masse… Il regarde chacun en face, dans les yeux, car l’amour n’est pas un amour abstrait. C’est un amour concret, de personne à personne : le Seigneur, une personne me regarde moi, une personne ».

Se laisser rencontrer par le Seigneur c’est « se laisser aimer par le Seigneur », a ajouté le pape en invitant durant l’Avent à « persévérer dans la prière, à prier davantage, à agir activement dans la charité fraternelle, à se rapprocher un peu plus de ceux qui ont besoin », tout ceci « dans la louange du Seigneur ».

Traduction d’Océane Le Gall