Seconde édition du pèlerinage « chrétien élu public », par le P. Rougé

Lourdes 2010 sur la rampe de lancement

| 1450 clics

ROME, Lundi 22 février 2010 (ZENIT.org) - A l'initiative de plusieurs parlementaires français, le premier pèlerinage à Lourdes d'élus de tout niveau et de toute sensibilité politique a eu lieu en 2009. L'édition 2010 est sur la rampe de lancement. Le P. Matthieu Rougé a bien voulu la présenter aux lecteurs de Zenit. 

Le P. Matthieu Rougé, curé  de la paroisse Sainte-Clotilde à Paris, est professeur de théologie à la Faculté Notre Dame (Collège des Bernardins). Il est aussi directeur du service pastoral d'études politiques et, à ce titre, assure une présence de l'Eglise auprès des députés et sénateurs. 

Zenit - Père Rougé, comment est née l'idée d'un tel pèlerinage ?  

P. Matthieu Rougé - Des parlementaires se sont dit que, parmi les nombreux pèlerinages proposés à Lourdes, il était dommage qu'il n'y ait pas de proposition spécifique pour les élus. Lors des 150 ans de la première apparition de Marie à Bernadette, le 11 février 2008, une trentaine de parlementaires étaient à Lourdes : ce fut pour eux l'occasion de présenter leur projet à Mgr Perrier et de recevoir ses encouragements. Le modèle retenu a été celui des « congrès-pèlerinages » de médecins, alliant ressourcement, réflexion et échanges. Il a été décidé d'emblée d'inviter les élus de tout niveau : municipal, départemental, régional, national et européen. Le caractère universel de Lourdes a conduit tout naturellement à s'ouvrir aux élus d'autres pays. 

Zenit - Quels ont été les réactions et les fruits ?  

P. Matthieu Rougé - La première édition du pèlerinage « chrétien élu public » a été un vrai moment de grâce, réunissant autour d'intervenants nourrissants - Mgr Perrier, Mgr Brouwet, le P. Quénardel, Abbé de Cîteaux...- une grosse centaine d'élus, dans un climat de grande fraternité, quel que soit le niveau de responsabilité de chacun (conseiller municipal d'un village de deux cents habitants ou ancien membre du gouvernement...). Tous ont souhaité que la proposition soit renouvelée dès l'année suivante. Par ailleurs, dans l'élan du premier pèlerinage à Lourdes et pour préparer le suivant, des réunions locales d'élus se sont développées, dans les diocèses du Havre, d'Angers, de Paris, par exemple.   

Zenit - Le groupe d'amitié France Saint-Siège du sénat vient aussi de faire un  voyage à  Rome : est-ce à dire que la « laïcité positive » fait son chemin ?  

P. Matthieu Rougé - Il faut distinguer le plan institutionnel auquel se situent les groupes d'amitié de l'assemblée et du sénat et le caractère d'abord spirituel du pèlerinage à Lourdes. Dans le premier cas, des parlementaires aux convictions variées rencontrent les responsables du Vatican pratiquement comme ils le feraient pour ceux d'autres Etats ; dans le second, des élus enracinés dans la foi ou en quête d'un enracinement plus profond,  prennent un temps de prière et de réflexion à la lumière de l'Evangile. Cela dit, les uns comme les autres manifestent leur intérêt pour la parole de l'Eglise, en particulier face aux enjeux de plus en plus lourds auxquels ils doivent faire face (bioéthique, migrants, éducation...). En dépit de crispations persistantes dans une partie de la société française, il y a en effet une liberté nouvelle vis-à-vis des questions spirituelles et des lumières que la foi peut apporter aux problèmes éthiques. 

Zenit - Quel fruit attendre ? Y compris pour l'Europe : le président Hans-Gert Pöttering vient de participer à la présentation, au Vatican, du message de carême de Benoît XVI, à l'invitation du cardinal Paul Joseph Cordes, et il a évoqué les liens entre parlementaires chrétiens au Parlement européen...  

P. Matthieu Rougé - Il est vraiment important que les responsables de la cité aient, malgré le rythme trépidant imposé par leurs activités, des occasions de ressourcement, de formation et de fraternité : sans vie spirituelle, il est difficile d'être persévérant, courageux, audacieux dans l'espérance et la charité ; sans formation, il est impossible de procéder à des discernements éthiques vraiment ajustés ; sans occasions de fraternité, on se sent vite isolé. En revanche, ceux qui vivent de vrais moments de ressourcement, de formation et de fraternité ne peuvent pas ne pas en être marqués. 

Zenit - Que réserve l'édition 2010 et comment s'inscrire ?  

P. Matthieu Rougé - Le pèlerinage 2010 aura lieu les 8-11 avril ; les principaux intervenants sont Mgr Dagens, le cardinal Barbarin et Marie-Hélène Mathieu. Mgr Claude Dagens, évêque d'Angoulême, membre de l'Académie française, parlera de « l'avenir cultuel et culturel des églises et de l'Eglise en France » ; Marie-Hélène Mathieu est la fondatrice de l'Office chrétiens des handicapés, de Foi et Lumière et du premier pèlerinage de personnes handicapées mentales à Lourdes en 1971 ; le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon, proposera une réflexion sur « l'Eglise, servante de la personne tout entière ».

Un échange entre tous les participants sur la première encyclique sociale de Benoît XVI, L'amour dans la vérité (Caritas in veritate), sera introduit par un débat entre trois parlementaires de sensibilités politiques variées.

L'organisation de ce pèlerinage est coordonnée par l'association « Chrétien élu public », qui suscite également des rencontres d'élus au plan local. Elle est présidée par Charles Revet, sénateur de Seine-Maritime.

On peut s'inscrire en ligne grâce au lien : http://spep.typepad.fr/spep/

Propos recueillis par Anita S. Bourdin