Séisme au Chili : « une catastrophe », selon les évêques du pays

| 1600 clics

ROME, Lundi 1er mars 2010 (ZENIT.org) - « C'est une catastrophe. Nous ressentons une profonde douleur pour nos frères et nos sœurs qui ont perdu la vie », a affirmé Mgr Alejandro Goic, évêque de Rancagua et président de la Conférence épiscopale du pays, après le terrible tremblement de terre qui a frappé le Chili dans la nuit du 27 février dernier.

Dans un message envoyé à tout le pays et rapporté par Radio Vatican le 28 février, Mgr Goic a exprimé la « proximité » de l'Eglise qui prie pour « les proches des victimes et tous ceux qui ont perdu leurs biens, parfois de toute une vie ».

« Fidèle à sa mission, l'Eglise chilienne s'engage par son soutien spirituel et par son action solidaire en cette heure si tragique », ajoute le haut prélat. « Par la force de l'Evangile, nous sommes porteurs d'espérance dans ces moments d'angoisse, de douleur et de dévastation ».

Le président de la Conférence épiscopale a aussi affirmé offrir son aide « aux autorités publiques, aux serviteurs de l'Etat et aux volontaires ». « La Caritas a ouvert un compte pour recevoir des aides qui seront rapidement apportées aux populations dans les localités les plus touchées par le tremblement de terre », a-t-il expliqué.

« Courage, cher Chili », lance-t-il enfin à la population en invoquant la protection de la Vierge du Carmel, « pour que nous puissions tous nous relever en cette heure si amère ».

Le séisme de magnitude 8, 8 sur l'échelle de Richter qui a frappé le Chili aurait fait plus de 700 morts selon un dernier bilan provisoire.