Séisme de L’Aquila (2009) : un bébé à naître cité parmi les victimes

La victoire d’une grand-mère

| 1013 clics

ROME, Jeudi 7 avril 2011 (ZENIT.org) - Un signe de respect pour la vie et d'amour d'une grand-mère, au cœur de la tragédie du séisme de L'Aquila, dans la nuit du 6 avril 2009 : c'est l'histoire de Giorgia dont le nom figure parmi les victimes dont se souvient L'Aquila chaque année. Et pourtant elle n'était pas née. 

Giorgia devait naître le 6 avril 2009 à L'Aquila. Le séisme, qui a frappé la ville après 3 h du matin, a tué sa mère et elle, dans le sein de sa mère, son père et son frère. 

Sa grand-mère, Renza Bucci, a voulu et obtenu  que son nom apparaisse dans la liste des victimes de la catastrophe. Son nom a été prononcé parmi ceux des autres victimes lors de la veillée qui a rassemblé des milliers de personnes, en mémoire du séisme, mardi 6 avril 2011 à L'Aquila. 

Pour cette grand-mère courage, les victimes de sa famille ensevelies sous les décombres de la rue Fortebraccio ne sont pas trois mais quatre. 

Giovanna Berardini, fille de Renza, avait 31 ans, son mari, Luigi Giugno aurait eu bientôt 35 ans et leur premier enfant, Francesco Giugno en aurait presque deux. 

Luigi faisait partie du Corps forestier de l'Etat. Renza ne le considérait pas comme son « gendre » mais comme « le quatrième » de ses enfants. 

Le nom de Giorgia avait été choisi par Francesco, qui aurait fêté ses deux ans le 20 avril 2009, et aurait été heureux de devenir grand frère. 

Renza se donne du courage chaque matin en se consacrant à ceux qui sont restés : elle participe à la fondation « 6 avril pour la vie » : www.6aprileperlavita.it

Anita S. Bourdin