Semaine de prière pour l’Unité des chrétiens : Benoît XVI à Saint-Paul

Méditations des chrétiens de Terre Sainte

| 3200 clics

ROME, Jeudi 13 janvier 2011 (ZENIT.org) - Le pape Benoît XVI conclura la semaine annuelle de prière pour l'unité des chrétiens, le 25 janvier, comme c'est la tradition, en la fête de la conversion de saint Paul, en présidant des vêpres œcuméniques à Saint-Paul-hors-les-Murs, à 17 h 30.

La semaine de prière pour l'unité (mardi 18- mardi 25 janvier 2011) propose cette année de méditer sur la première communauté chrétienne de Jérusalem telle qu'elle est présentée par les Actes des Apôtres. Un livret a été publié par la Conférence des évêques de France. Les textes se trouvent également en ligne, avec les méditations pour les 8 jours, sur le site du Conseil pontifical pour la promotion de l'unité des chrétiens. Les méditations de chaque année y sont regroupées sur la page intitulée : « L'œcuménisme spirituel au niveau mondial ». 

Le thème a été choisi comme chaque année par le Conseil pontifical pour la promotion de l'unité des chrétiens et la Commission foi & constitution du Conseil œcuménique des Eglises : « Unis dans l'enseignement des apôtres, la communion fraternelle, la fraction du pain et la prière » (cf. Ac 2, 42).

La rédaction des méditations proposées a été confiée cette année aux chrétiens de Terre Sainte. Elles mettent l'accent, jour après jour, sur : le courage du témoignage, la Pentecôte et l'unité de cultures différentes, la Parole de Dieu, le partage, la fraction du pain, la prière et le Notre Père, la résurrection et l'espérance, la réconciliation.

Le Conseil pontifical insiste sur le fait que la semaine de prière est une invitation à vivre ce désir d'unité du Christ lui-même chaque jour de l'année.

L'an dernier, le 25 janvier, à Saint-Paul, le pape Benoît XVI a souligné que c'était l'appel de tous les baptisés : « L'engagement pour l'unité des chrétiens n'est pas seulement le devoir de quelques-uns, ni une activité accessoire pour la vie de l'Eglise. Chacun est appelé à apporter sa contribution pour accomplir ces pas qui conduisent vers la pleine communion entre tous les disciples du Christ, sans jamais oublier qu'elle est avant tout un don de Dieu qu'il faut invoquer constamment ».

« En effet, a ajouté le pape, la force qui promeut l'unité et la mission découle de la rencontre féconde et passionnante avec le Ressuscité, comme il advint pour saint Paul sur le chemin de Damas et pour les Onze et les autres disciples réunis à Jérusalem. Que la Vierge Marie, Mère de l'Eglise, fasse en sorte que puisse au plus tôt se réaliser le désir de Son Fils : « Que tous soient un... afin que le monde croie » (Jn 17, 21). »

En annonçant la prochaine rencontre des religions pour la paix à Assise, pour octobre 2011, à l'occasion des 25 ans de la rencontre promue par Jean-Paul II le 27 octobre 1986, Benoît XVI a annoncé qu'il invitait les responsables des autres confessions chrétiennes à y participer et il a demandé aux fidèles de prier d'ores et déjà à cette intention.

Le pape a en effet déclaré, à l'angélus du 1er janvier 2011 que « les grandes religions peuvent constituer un facteur important d'unité et de paix pour la famille humaine ».

« C'est pourquoi, a-t-il ajouté, en octobre prochain, je me rendrai en pèlerinage dans la cité de saint François, en invitant à s'unir à ce chemin nos frères chrétiens des différentes confessions, les représentants des traditions religieuses du monde, et, idéalement, tous les hommes de bonne volonté ».

Il souhaite « faire mémoire de ce geste historique » voulu par son prédécesseur, et « renouveler solennellement l'engagement des croyants de toute religion à vivre leur foi religieuse comme un service de la cause de la paix ».

Le pape invite les catholiques à porter ce projet dans la prière : « Qui est en marche vers Dieu ne peut pas ne pas transmettre la paix, qui construit la paix ne peut pas ne pas se rapprocher de Dieu. Je vous invite à accompagner dès maintenant cette initiative par votre prière ».

Enfin, rappelons que tout au long de ce mois de janvier 2011, Benoît XVI a choisi comme intention de prière missionnaire justement l'unité des chrétiens, dont il avait annoncé dès son élection, en 2005, que ce serait une priorité de son pontificat.

Le pape demande aux catholiques de prier « pour que les chrétiens puissent parvenir à la pleine unité, en témoignant à tout le genre humain la paternité universelle de Dieu ».

Anita S. Bourdin