Semaine de prière pour l’unité des chrétiens : Méditation pour le 4e jour

Le partage, expression de notre unité

| 1615 clics

 ROME, Jeudi 20 janvier 2011 (ZENIT.org) - Nous publions ci-dessous les références des textes bibliques, ainsi que la méditation et la prière proposées pour le quatrième jour de la Semaine de prière pour l'unité des chrétiens, vendredi 21 janvier.

Ces textes font partie du matériel distribué par la Commission foi et Constitution du Conseil oecuménique des Eglises et par le Conseil pontifical pour la promotion de l'unité des chrétiens. La base du texte a été rédigée par une équipe de représentants oecuméniques de Jérusalem.

* * *

4e Jour

Le partage, expression de notre unité

Lectures

Isaïe 58, 6-10

N'est-ce pas partager ton pain avec l'affamé ?

Psaume 37, 1-11

Compte sur le Seigneur et agis bien

Actes 4, 32-37

Ils mettaient tout en commun

Matthieu 6, 25-34

Cherchez d'abord le Royaume de Dieu

Commentaire

La continuité avec l'Église apostolique de Jérusalem se manifeste dans « l'assiduité à l'enseignement des apôtres et à la communion fraternelle, à la fraction du pain et aux prières. » L'Église actuelle de Jérusalem nous rappelle, toutefois, les conséquences pratiques d'une telle assiduité : le partage. Les Actes des Apôtres affirment simplement que « tous ceux qui étaient devenus croyants étaient unis et mettaient tout en commun. Ils vendaient leurs propriétés et leurs biens, pour en partager le prix entre tous, selon les besoins de chacun » (Ac 2, 44-45). La lecture que nous faisons aujourd'hui du livre des Actes rattache ce partage radical au « témoignage rendu par les apôtres à la résurrection du Seigneur Jésus, et une grande grâce était à l'œuvre chez eux tous. » Par la suite, les persécuteurs de l'Église, dans l'Empire romain, remarqueront avec une perspicacité certaine : « Voyez comme ils s'aiment ».

La vie des chrétiens de la Jérusalem actuelle se caractérise par un partage similaire des ressources. C'est un signe de leur continuité avec les premiers chrétiens ; c'est aussi un signe et un défi pour toutes les Églises. Il relie la proclamation de l'Évangile, la célébration de l'Eucharistie et la communion fraternelle de la communauté chrétienne à une égalité et à une justice radicales à l'égard de tous. Au point que ce partage devient un témoignage de la résurrection du Seigneur Jésus et un signe de continuité avec l'Église apostolique de Jérusalem ; c'est aussi un signe de notre unité les uns avec les autres.

Le partage peut prendre bien des formes. Il y a le partage radical de l'Église apostolique où nul n'est laissé dans l'indigence. Il y a le partage du fardeau, des luttes, des peines et des souffrances les uns des autres. Il y a le partage des joies et des succès, des bénédictions et des guérisons. Il y a aussi le partage des dons et des compréhensions d'une tradition vis-à-vis d'une autre malgré notre situation de séparation, et donc un certain «échange œcuménique des dons ». Ce généreux partage est une conséquence pratique de notre assiduité à l'enseignement des apôtres et à la communion fraternelle ; il résulte de notre prière pour l'unité des chrétiens.

Prière

Dieu de justice, tes dons sont sans limites. Nous te remercions de nous avoir donné le nécessaire afin que tous puissent se nourrir, se vêtir et se loger. Préserve-nous du péché d'égoïsme qui porte à amasser, et incite-nous à être les instruments de ton amour, en partageant ce que tu nous as donné afin d'être ainsi les témoins de ta générosité et de ta justice. Puisque nous sommes disciples du Christ, fais-nous agir ensemble là où sont les besoins : où des familles sont expulsées de chez elles, où les faibles souffrent des mains des puissants, où la pauvreté et le chômage anéantissent des vies. Nous te le demandons au nom de Jésus, dans l'unité du Saint-Esprit. Amen.