Semaines sociales d'Italie : l'Eucharistie pour le bien commun de l'humanité

Ouverture de la 46ème Semaine sociale des catholiques italiens

| 1062 clics

ROME, Vendredi 15 octobre 2010 (ZENIT.org) - « C'est dans la célébration de l'Eucharistie que l'on sert et que l'on commence déjà, de manière vraie et totale, à réaliser le bien commun de toute l'humanité », a souligné l'évêque d'Ivrea, Mgr Arrigo Miglio, en ouvrant hier jeudi, à Reggio Calabria (Italie), la 46ème semaine sociale des catholiques italiens, qui se tient jusqu'au 17 octobre sur le thème : « Catholiques dans l'Italie d'aujourd'hui. Un calendrier d'espérance pour l'avenir du pays ».

Mgr Miglio, président du Comité scientifique et organisateur des Semaines sociales d'Italie, a rappelé les objectifs de ces semaines sociales face aux interrogations et défis, parfois radicaux, que pose l'évolution de la société actuelle.

Il a ensuite évoqué le thème et les objectifs de cette session, reconnaissant avoir trouvé dans l'encyclique Caritas in veritate de Benoît XVI, un « fort encouragement » à vivre la grande crise actuelle comme « une nouvelle opportunité », comme un « défi à affronter », qui permet d'« espérer » et d'avancer sur le chemin d'un «  vrai renouvellement » de la pensée et de l'action.

Dans ce contexte, Mgr Miglio a souligné trois aspects marquants de cette 46ème semaine sociale italienne, notamment le « rôle important de l'écoute des paroles du magistère qui, à travers leur enseignement, représentent une orientation solide et incontournable » pour œuvrer en faveur du bien commun sous toutes ses formes. 

L'évêque parle d'« opération de déclinaison du bien commun », un concept qu'il illustrera dans le deuxième point, expliquant que « des temps permanents de prière et de célébration eucharistique » en sont la raison d'être et le sommet.

Troisième et dernier aspect relevé par Mgr Miglio : La Semaine sociale étant en grande partie réservé aux échanges et à l'écoute réciproque fait de « cette Semaine, et du chemin parcouru pour la préparer, un laboratoire favorisant la croissance des croyants, et leur responsabilité vis-à-vis du bien commun ».

L'évêque d'Ivrea a conclu en rappelant aux participants que l' « Eucharistie est source de la vision et de l'inspiration de l'Eglise qui est pèlerine dans la cité terrestre mais aussi signe et instrument de l'union intime avec Dieu et de l'unité du genre humain ».