Sénégal : Penda Mbow reçoit le Prix Jean-Paul II pour la paix

Une récompense pour le dialogue interreligieux

| 1128 clics

ROME, Lundi 23 mai 2011 (ZENIT.org) –L’historienne sénégalaise Penda Mbow a reçu dimanche 22 mai le Prix Jean-Paul II pour la paix, a annoncé l’Agence de presse sénégalaise (APS).

Cette distinction, décernée par le Vatican, lui a été remise par le nonce apostolique, Mgr Luis Mariano Montemayor.

Penda Mbow a confié à l’APS que cette récompense constitue « une invitation à persévérer dans la voie du travail, de la promotion d’une citoyenneté au service du plus grand nombre ».

« Ce prix représente beaucoup pour moi, a-t-elle ajouté. J’ai reçu beaucoup de prix, mais celui-là me va droit au cœur. C’est une invitation à persévérer, à continuer sur cette voie. Je pense qu’à travers ma modeste personne, ce sont des valeurs que nous partageons, que l'Église veut mettre en avant ».

Le prix souligne l’importance du « dialogue interreligieux ». Penda Mbow se réjouit de l’estime que lui manifestent ses compatriotes chrétiens : « Ils me suivent, m’encouragent. Ils m’ont associée à beaucoup de choses. Il y a de nombreux échanges intellectuels entre nous. J’enseigne, dans une partie de mes activités à l’université, l’histoire de l'Église pendant la période médiévale ».

Elle s’est dit très contente d’être ainsi distinguée « parce que ce Prix porte le nom de Jean-Paul II, un pape de réformes », qu’elle « admire beaucoup pour son charisme, son influence dans les débats de son temps ».

« Ce que je vois c’est que c’est le dialogue entre les différentes confessions ainsi que la question de la citoyenneté que les autorités de l'Église ont voulu faire ressortir en distinguant ma modeste personne », a précisé Penda Mbow.

Au Sénégal, « les chrétiens constituent une minorité agissante, qui joue un rôle fondamental dans la formation de l’élite intellectuelle, à travers les interventions de Caritas et dans d’autres domaines comme la santé », a-t-elle souligné, toujours selon la même source.