Sénégal: troisième Journée "mondiale" de la jeunesse à Kaolak

"Jeune chrétien acteur de la nouvelle évangélisation. Viens et suis moi"

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 502 clics

La jeunesse du Sénégal et de la "sous-région" a rendez-vous à Kaolack, du 7 au 9 février 2014, pour la troisième Journée "mondiale" de la jeunesse interterritoriale: les organisateurs attendent quelque 20.000 participants, indique le site internet du diocèse de Dakar. Le Message du pape François pour la JMJ 2014 arrive à point-nommé.

Le rassemblement a pour thème: « Jeune chrétien acteur de la nouvelle évangélisation. ‘Viens et suis moi’ (Mt 9, 9) ».

Le cardinal Théodore Adrien Sarr, archevêque de Dakar, félicite les jeunes de leur participation et il les "remercie d'avoir accepté de faire cet effort de participer à cet événement ecclésial. Je les encourage également à l’envisager pleinement comme une démarche de foi, dans la prière et la joie de la fraternité".

Il a formulé des prières pour la réussite de cet événement religieux : « Je prie pour que Dieu bénisse les JMJ de Kaolack 2014 pour qu’elles soient une réussite et portent beaucoup de fruits dans la vie des jeunes, celle des communautés chrétiennes dans nos paroisses et nos différents diocèses sans oublier ceux des pays voisins »

Il souhaite que Dieu exauce les prières des jeunes du Sénégal et de la sous-région pour accorder la paix en Casamance et à tous les autres pays africains en difficulté.

L’abbé Louis Alphonse Ndong, directeur adjoint de la centrale des Œuvres de Dakar, fait remarquer que l’itinéraire retenu est le suivant : Dakar-Diakhao-Gossas-Kaolack: «Si les jeunes ont choisi de passer par Diakhao-Gossas, c’est surtout pour éviter les risques liés au mauvais état de la route entre Fatick et Kaolack». 

Il rappelle que les JMJ sont un pèlerinage, une démarche de foi qui exige beaucoup de sacrifice, de patience et d’esprit de service. « Le comité d’organisation de Kaolack nous demande d’appuyer dans le service des repas et autres, alors nous demandons aux jeunes d’être disponibles et de s’engager dans le service », a-t-il recommandé.  « Nous invitons aussi les jeunes à faire preuve de discipline, parce que ce n’est pas évident de marcher ensemble avec 20.000 jeunes ».