Serment du personnel qui assiste les cardinaux

Préparation immédiate du conclave

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 1403 clics

Le personnel au service des cardinaux, soit environ quatre-vingt-dix personnes ont prêté serment de garder le secret, ce lundi après-midi, 11 mars, à 17 h 30, en la chapelle Pauline du Vatican : un acte décisif qui prélude à l’entrée des 115 cardinaux électeurs en conclave, demain, mardi 12 mars.

Cette chapelle ne tient pas son nom de l’Apôtre saint Paul mais du pape Paul III qui la fit construire en 1537 par Antonio da Sangallo le Jeune. Elle a été utilisée pour les conclaves, quand la Sixtine s’est délabrée (XVIe s.).

Elle a été restaurée à différentes reprises, et dernièrement par Paul VI, mais l'ultime restauration, de Benoît XVI, a enlevé la moquette des années soixante et a restitué leur splendeur originelle aux deux grands tableaux de Michel-Ange: la Crucifixion de Pierre et la Conversion de saint Paul.

C’est aussi là que se rassemblent les cardinaux avant de partir en procession pour la Sixtine, le premier jour du conclave.

Les deux saints patrons de l’Eglise de Rome, Pierre et Paul, semblent présider spirituellement cette action « de toute l’Eglise » - selon les termes de Jean-Paul II (UDG, 84) – qu’est l’élection du Successeur de Pierre.

En tête des personnes ayant prêté serment se trouvent le secrétaire du conclave, Mgr Lorenzo Baldisseri, et le Maître des célébrations liturgiques pontificales, Mgr Guido Marini, mais aussi les confesseurs, les religieux et religieuses sacristains et sacristines, les cérémoniaires, le notaire, le personnel chargé de l’entretien de la Maison Sainte-Marthe et de la restauration des cardinaux, les médecins et les infirmiers, les chauffeurs de minibus qui conduisent les cardinaux qui ne souhaitent pas marcher de Sainte-Marthe à la Sixtine, les Gardes suisses et les gendarmes du Vatican.

C’est la première fois que le Centre de télévision du Vatican propose les images de cette cérémonie très suggestive qui exprime tout le sérieux de l’enjeu pour l’Eglise et pour le monde.