Serviteurs de la Miséricorde: le « tableau-pèlerin » de Jésus miséricordieux

Un itinéraire qui commence le 25 janvier 2014

Rome, (Zenit.org) Hélène Dumont | 1009 clics

Les Serviteurs de la Miséricorde lancent le « tableau-pèlerin » de Jésus miséricordieux, le 25 janvier : une initiative en faveur de l'évangélisation par la miséricorde; évangélisation de proximité! Évangélisation à la «périphérie», comme le demande le pape François!

Tel un feu follet, la divine miséricorde va se répandre de maison en maison, de ville en ville et dans toutes les régions de France et au-delà!

En effet, le 25 janvier, à l'occasion de la fête de la Conversion de Saint Paul, vingt tableaux de Jésus miséricordieux vont être solennellement bénis avant de partir dans les régions.

Pourquoi un tableau-pèlerin?

Dans notre vocation de Serviteur de la Miséricorde, nous sommes attachés au tableau de Jésus miséricordieux pour lequel Jésus a promis de nombreuses grâces. Nombreux sont les témoignages de grâces reçues par le biais de cette image (petites images ou grand tableau) qui nous ont été transmis au cours des missions ou par courrier: grâces de conversion, de paix, de joie, de réconciliation, etc... la miséricorde rejoint chacun! Cette image est avant tout le symbole de la consolation, une consolation destinée à tous ceux qui « affaiblis par la souffrance ou le péché pourraient être tentés de céder au désespoir » comme l'a souligné le bienheureux pape Jean Paul II.

En effet, Jésus a dit à sainte Faustine: « Par cette image, j'accorderai beaucoup de grâces aux âmes ; que chaque âme ait donc accès à elle » (570) et encore

« Je promets que l'âme qui honorera cette image ne sera pas perdue. Je lui promets aussi la victoire sur ses ennemis dès ici-bas, et spécialement à l'heure de la mort. Moi-même, je la défendrai comme ma propre gloire » (48). Il lui dit également : « Je donne aux hommes un vase avec lequel ils doivent venir puiser la grâce à la source de la miséricorde. Ce vase, c'est cette image avec l'inscription: «Jésus, j'ai confiance en toi!» (327).

Forts de ces témoignages et des promesses de Jésus, nous avons envisagé de rendre ce tableau encore plus accessible et de permettre au plus grand nombre de recevoir des grâces. De plus, Jésus a précisé: « Je désire qu'on honore cette image, d'abord dans votre chapelle, puis dans le monde entier » (48). Le monde entier... c'est-à-dire au préalable dans chaque maison! Dans une maison, il est facile d'inviter pour un temps de prière, un voisin, une connaissance, un ami, un membre de sa famille, une personne qui ne viendrait pas d'emblée à l'église!

En outre, à la lecture de l'évangile, nous voyons Jésus se rendre dans diverses maisons et à chaque fois, la miséricorde se manifeste ! Il rentre dans la maison de Simon et André et guérit la belle-mère de Simon atteinte d'une forte fièvre (Mc 1, 29). Dans une autre maison, une femme grecque, syro-phénicienne vient le prier de libérer sa fille de l'emprise du démon, ce qu'il accomplit, touché par la foi de cette femme (Mc 7, 24). Il prend son repas chez Zachée qui se repent publiquement et décide de changer de vie (Luc 19, 9) et c'est chez Matthieu que Jésus déclare « C'est la miséricorde que je veux et non le sacrifice. En effet, je ne suis pas venu appeler les justes mais les pécheurs » (Mt 9, 13). Nous le voyons également pardonner les péchés et guérir un paralytique, ressusciter la fille de Jaïre ou encore enseigner longuement! Enfin, dans une maison toutes portes closes, Jésus apparaît vivant, ressuscité à ses disciples; il leur apporte la paix et leur donne le pouvoir de pardonner les péchés (Jn 20, 19-23). C'est ainsi que de maison en maison, la miséricorde se répand!

Le tableau-pèlerin: comment allons-nous procéder ?

Vingt tableaux de Jésus miséricordieux de 80 x 40 vont être diffusés dans les régions avec chacun douze livrets de prière. Ils seront envoyés chez les serviteurs de la miséricorde désireux d'organiser leurs périples pour qu'ils puissent cheminer de maison en maison. La mission du serviteur consistera à trouver des foyers désireux d'accueillir chez eux le tableau pour 24 heures ou éventuellement plus, sachant qu'un thème est choisi par jour sur une période de neuf jours. Chaque foyer aura pour mission d'inviter, à concurrence de 12 personnes, pour un temps de prière dans la journée et/ou le soir. Le serviteur détenteur du tableau n'est pas obligé d'organiser les temps de prière chez lui ni d'être présent chez toutes les personnes accueillantes mais de veiller à la bonne transmission du tableau de jour en jour et à sa restitution en fin de période. Chaque livret de prière comprend le déroulé précis de la rencontre avec les chants et les prières. Le foyer d'accueil est tenu de se conformer au rituel. (Il s'agit bien d'aller dans des maisons mais pas d'organiser des veillées dans des églises!).

Au terme des neuf jours, le serviteur pourra suivant les circonstances organiser une nouvelle mission de neuf jours soit le transmettre à un autre serviteur de sa région et ainsi de suite.

Cette mission qui débutera le 25 janvier est préparée par une neuvaine à la divine miséricorde priée par tous les serviteurs de la miséricorde.

Plusieurs ont déjà commencé à sensibiliser leur entourage pour organiser le périple du tableau dans leur ville! C'est une grande œuvre d'évangélisation par la miséricorde que nous allons réaliser!