Slovaquie : départ de Mgr Bezak, explications de la nonciature

Des informations erronées diffusées au début du mois

| 1427 clics

Anita Bourdin

ROME, mercredi 11 juillet 2012 (ZENIT.org) – La nonciature apostolique tente d’apaiser les esprits en Slovaquie, après le départ de l’archevêque de Trnava, signifié par le Saint-Siège le 2 juillet.

Au nom du Saint-Siège en effet, la nonciature apostolique de Slovaquie a publié ce 11 juillet un communiqué pour « clarifier quelques informations erronées » diffusées après la décision de Benoît XVI, annoncée le 2 juillet, de relever de sa charge pastorale Mgr Robet Bezakn archevêque de Trnava, rédemptoriste (C.SS.R.), âgé de 52 ans. L’intérim est assuré par l’évêque auxiliaire Mgr Jan Orosch.

Ce communiqué évoque, rapporte Radio Vatican, la visite apostolique menée du 22 janvier au 1er février 2012 : « Sur la base de nombreuses indications concernant la situation pastorale de l’archidiocèse de Trnava adressées à des prêtres et à des fidèles directement au Saint-Siège, le secrétaire d’Etat du Vatican avait autorisé la Congrégation pour le clergé à conduire une visite apostolique dans cette Eglise particulière dans le but de vérifier ces plaintes ».

La visite a été guidée par Mgr Jan Baxant, évêque de Litomerice (République tchèque) et les résultats ont été adressés à la Congrégation pour le clergé pour être examinés par les autorités compétentes.

Dans le sillage de ce rapport, la Congrégation pour les évêques a informé Mgr Bezak des questions les plus importantes concernant sa personne et ses activités pastorales, demandant à l’évêque d’examiner ce qui était ressorti de la visite et d’expliquer sa position.

Après une réflexion attentive, le pape a décidé de demander à Mgr Bezak de donner sa démission. Sur un refus de l’archevêque, le pape a décidé de le relever de sa mission.

Le Saint-Siège exprime, par la nonciature, ses « profonds regrets » pour le fait que Mgr Bezak ait diffusé la nouvelle de façon anticipée, rompant ainsi le « secret papal ».

La nonciature invite les fidèles de Slovaquie à « accepter de bon cœur et en esprit de foi la décision du Saint-Père », en exprimant le voeu que « l’unité de l’Eglise du pays puisse se fortifier ».

En effet, contrairement à son prédécesseur, Mgr Jan Sokol, Mgr Bezak est populaire et les fidèles ont du mal à croire que l’évêque ait mérité d’être limogé.

La nouvelle a été diffusée en Slovaquie, un pays qui compte quelque 80 % de catholiques, dès vendredi 29 juin. A la mi-journée le 2 juillet, c’était l’incompréhension dans l’archidiocèse, a constaté Zenit au téléphone.

C’est le nonce apostolique, Mgr Mario Giordano, qui a informé par lettre Mgr Bezák de la nouvelle de sa « démission ». Le Saint-Siège demandait ainsi, le 26 Juin, à Mgr Bezák de renoncer à sa charge: c'est la pratique habituelle dans ces cas. Mais il avait refusé.

Dans une seconde lettre, le nonce lui a indiqué la décision de Benoît XVI de lui retirer cette charge pastorale, et que la nouvelle serait publiée dans L'Osservatore Romano du 2 Juillet 2012. 

La décision du pape aurait été motivée, indiquent des sources slovaques, par les résultats de la visite pastorale du 22 janvier au 1er février 2012 et une mauvaise gestion du diocèse.

La conférence épiscopale accueille la décision de Benoît XVI "en esprit de foi et d'obéissance filiale au Seigneur" et demande sa bénédiction pour l'Eglise de Slovaquie.

Au cours de la messe de dimanche 1er juillet, en la cathédrale Saint-Jean-Baptiste, l’archevêque a déclaré ne pas savoir les raisons de ce limogeage et ne pas comprendre en quoi il avait fait des erreurs, reconnaissant avoir été dur envers son prédécesseur. Il a été salué par les applaudissements de la foule des fidèles émus.

Lorsque le pape l’a nommé archevêque de Trnava, le 19 avril 2009, Mgr Robert Bezak, C.Ss.R. (vice-province de Bratislava) était alors administrateur de la paroisse de Banská – Radvan (diocèse de Banská Bystrica) et supérieur de la maison des Rédemptoristes de la même paroisse.

Mgr Bezák est né le 1er mars 1960. Il a prononcé ses premiers vœux dans la Congrégation des Rédemptoristes en 1980. Il a complété ses études de philosophie et de théologie à la Faculté de théologie de Bratislava, et il a prononcé ses vœux perpétuels en 1983. Il a été ordonné prêtre le 14 juin 1984 à Banská Bystrica.

De 1984 à 1990, il a été vicaire paroissial dans différentes paroisses et de 1990 à 1993, il a complété ses études par une licence en théologie morale à l’Alfonsianum de Rome.

De 1993 à 2005, il a été vice-provincial des Rédemptoristes en Slovaquie tout en étant président de la Conférence des supérieurs majeurs de ce pays. De 1994 à 2000, il a enseigné la Théologie morale à l’Institut théologique de Banská Bystrica et à l’Aloisianum de l’Université de Trnava.

De 2005 à 2008, il a été nommé administrateur du sanctuaire marial de Staré Hory; depuis 2008, il est devenu curé de la paroisse de Banská Bystrica-Radvan et supérieur de la communauté Rédemptoristes de la même paroisse.