Somalie : Les enfants de moins de cinq ans décimés

Rapport de la Caritas

| 1307 clics

ROME, Lundi 22 août 2011 (ZENIT.org) – « Toutes les onze semaines, 10% de la population somalienne de moins de 5 ans meurt », dénonce la Caritas en Somalie. L’agence vaticane Fides tire le signal d’alarme depuis des semaines et une nouvelle fois dans cette dépêche.

« Les structures sanitaires de Somalie cherchent actuellement à faire face à l'affluence massive d'évacués qui envahissent les centres urbains à la recherche d'assistance », affirme le rapport de situation de la Caritas Somalie.

« Dans le couloir d'Afgoye, se trouvent plus de 410.000 évacués alors qu'à Mogadiscio, où les ressources étaient déjà maigres, leur nombre a atteint 470.000. La rougeole et d'autres maladies faciles à prévenir se diffusent actuellement dans les centres d'accueil du fait de la carence de vaccination. La diarrhée est elle aussi en augmentation, causant une forte augmentation des cas de décès d'enfants de moins de 5 ans. On estime que, toutes les onze semaines, 10% de la population somalienne de moins de 5 ans meurt » affirme le document.

La Caritas Somalie soutient les partenaires locaux dans le domaine de l'assistance aux personnes les plus vulnérables et aux familles évacuées dans les plus importants centres du pays au travers de l'envoi de biens de première nécessité, de nourriture et d'assistance sanitaire. Elle coordonne également les activités des autres Caritas et de différentes organisations tant en Somalie que dans les centres d'accueil des évacués somaliens se trouvant au Kenya et en Ethiopie.

Trocaire, une organisation de l'Eglise catholique irlandaise, œuvre avec un certain nombre de partenaires locaux dans le centre-sud de la Somalie où elle apporte son aide à 220.000 personnes environ, leur fournissant nourriture et assistance sanitaire. Il s'agit d'une opération très délicate. Pour des raisons de sécurité et afin de ne pas compromettre ses activités, Trocaire préfère ne pas fournir de plus amples informations.

La Caritas Suisse/Luxembourg a lancé pour sa part un projet au Somaliland en faveur des populations les plus vulnérables (170.000 personnes), surtout dans les zones pastorales orientales de Togdheer et Sool Plateau. Le programme vise à améliorer l'hygiène afin de réduire les cas de diarrhée et d'autres maladies provoquées par l'eau contaminée, ainsi qu'à renforcer la capacité des communautés et des autorités locales à faire face aux urgences et aux catastrophes.

En Somalie, la Caritas Suisse prévoit en outre de soutenir l'activité de Trocaire et est sur le point de lancer, en septembre, un nouveau projet afin de fournir de l'eau potable et de la nourriture aux enfants de moins de 5 ans et à leurs mères ainsi qu'un soutien vétérinaire et du fourrage pour le bétail outre à lancer de petites activités commerciales permettant de donner un revenu à la population.

Anita S. Bourdin