Soudan: expulsion d'un prêtre vers le sud

"Une question administrative"

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 424 clics

Le père Santino Maurino, secrétaire général de la Conférence épiscopale du Soudan, a été expulsé du Soudan déplore Radio Vatican. Mais l'agence missionnaire italienne Misna indique que l'expulsion a eu lieu pour des "raisons à caractère administratif" et non pas pour atteindre "l’Église catholique".

Le conflit concernerait, précise la même source, "l’exploitation d’un centre de l’Église catholique pour l’enseignement de l’arabe qui a vu le jour en 1986 afin d’aider les missionnaires tout juste arrivés au Soudan".

"Toutefois, cette structure était désormais devenue depuis plusieurs années un centre presque exclusivement fréquenté par des professeurs et des étudiants laïques". Une source de Misna indique que "cette structure a été fermée car, selon les nouvelles conditions, elle aurait dû demander une autorisation pour poursuivre ses activités".

Ainsi, "l’expulsion du père Mautino et des deux missionnaires lassalliens qui géraient ce centre pour le compte de la Conférence épiscopale est le fruit d’un problème administratif et ne doit pas faire évoluer les relations entre l’Église catholique et le gouvernement" précise la même source.

Cette version a été confirmée à Misna par l’évêque auxiliaire de Khartoum, Mgr Daniel Adwok : "L’évolution de ce centre est simplement le reflet du nombre de chrétiens au Soudan depuis la naissance d’un État indépendant au Sud".