Soudan : La violence ne peut faire obstacle à l’indépendance

Déclaration de l’évêque auxiliaire de Khartoum à l’AED

| 1285 clics

ROME, Jeudi 21 avril 2011 (ZENIT.org) - La violence qui a coûté la vie à des centaines de personnes ces dernières semaines, n'entravera pas l'indépendance du sud Soudan, a déclaré l'évêque auxiliaire de Khartoum, Mgr Daniel Adwok Kur, à l'association internationale Aide à l'Eglise en détresse, alors que la région se prépare à devenir le 54ème Etat africain indépendant.

L'évêque a confirmé les derniers bilans faisant état de centaines de victimes à cause des conflits entre rebelles et soldats de l'armée du sud Soudan, faisant suite au référendum de janvier dernier, sur l'indépendance de la région à laquelle 98% des électeurs ont répondu « oui ».

Les heurts ont été « intenses », a-t-il reconnu, mais ils n'arriveront pas à faire obstacle à la marche vers l'indépendance.

L'évêque soudanais a appelé le gouvernement à « attaquer à la racine » les causes du conflit, estimant que le moment est venu de « s'asseoir et de discuter ».

« Nous devons demander aux populations les raisons de ces tensions », a-t-il ajouté, et si nous ne le faisons pas, d'ici quelques mois les troubles ne feront qu'augmenter ».

Mgr Adwok a évoqué la situation des réfugiés qui voyagent par milliers du nord au sud , soulignant qu'ils devraient être plus de 750.000 à arriver dans le sud avant août prochain.

La conférence épiscopale soudanaise se réunira prochainement en assemblée plénière à Juba, et devraient dans la foulée, rencontrer des représentants du gouvernement pour discuter avec eux de la construction de la paix dans la région.