"Spiritus et Sponsa": Sacrosanctum Concilium 40 ans après

Publication des Actes de la Journée anniversaire

| 914 clics

CITE DU VATICAN, Vendredi 2 avril 2004 (ZENIT.org) – Les Actes de la Journée ayant marqué le 40e anniversaire de la constitution conciliaire sur la liturgie, Sacrosanctum concilium, sont publiés sous le titre "Spiritus et Sponsa", le titre du document de Jean-Paul II pour cet anniversaire.



Le volume a été présenté ce matin au Vatican par le cardinal Francis Arinze, préfet de la congrégation pour le Culte divin et la discipline des sacrements, et par Mgr Domenico Sorrentino, secrétaire de ce dicastère.

Interrogé aujourd’hui par Radio Vatican celui-ci notait le chemin parcouru dans la réforme liturgique depuis le concile en disant: "Le chemin accompli est important. La Sainte Ecriture est beaucoup plus abondante dans les célébrations liturgiques et la participation du Peuple de Dieu, qui a toujours existé, mais Vatican II a fait de la participation du Peuple de Dieu à la liturgie comme l’une des priorités de la révision des livres liturgiques. Ainsi que la catéchèse, parce que dans la liturgie, il y a la catéchèse, et donc la liturgie nous instruit dans la foi, et nourrit notre foi".

Pour ce qui est de la transmission de la foi, Mgr Sorentino ajoutait: "L’Eglise ne réussit jamais à communiquer toute la foi parce que le langage humain est faible, mais on réussit toujours à communiquer quelque chose non seulement en parlant mais en célébrant. Même par le silence, on réussit à communiquer. Nous pouvons rester davantage en silence, et plus nous sommes recueillis plus nous sommes ouverts à l’action de Dieu en nous. La sainte liturgie est une tâche qui n’a jamais de fin et dans l’Eglise nous ne nous vantons jamais d’avoir réussi à tout faire".

Pour vivre la liturgie, Mgr Sorrentino invite les fidèles "avant tout à s’y préparer par la prière en famille et par la catéchèse". "Et surtout, ajoute-t-il, en participant – toute la famille – aux sacrements, quand c’est possible, ensemble, même en allant ensemble se confesser; en allant ensemble à la messe. Mais la prière à l’intérieur de la famille a une immense importance. La façon dont les parents parlent de Jésus, de l’Ecriture sainte, de l’Eglise, du pape, c’est très important pour nourrir la foi. La foi n’est pas quelque chose qui s’apprend en une séance".