Stuttgart 2004 : Plus de 150 mouvements chrétiens "Ensemble pour l'Europe"

| 769 clics

CITE DU VATICAN, Mercredi 3 mars 2004 (ZENIT.org) – Une première pour l’Europe : un rassemblement de plus de 150 mouvements chrétiens de confessions différentes – 22 évêques catholiques - se rassembleront en Allemagne, à Stuttgart le 8 mai prochain, au lendemain de l’entrée dans l’Union de dix nouveaux membres, pour contribuer "ensemble" à la construction de la Nouvelle Europe (cf. www.europ2004.org).



Les mouvements et les villes qui veulent participer à l’événement peuvent contacter les organisateurs à l’adresse: international@europ2004.org

"La rencontre "Ensemble pour l'Europe" représente une nouvelle étape de la marche vers l'unité de notre continent, dont les premiers pas datent des années 1950, après des siècles de conflits sanglants", précisent les organisateurs qui ont présenté le projet à Rome mardi 2 mars.

Les organisateurs attendent, au palais des Sports de Stuttgart plus de dix mille participants.

Le rassemblement prévoit en outre, comme le site Internet l’indique avec précision, une liaison satellitaire avec 141 villes européennes.

Paris sera en liaison depuis le palais de l’UNESCO, Rome depuis le Capitole, Florence depuis el palais des Sports.

Le président de la Commission européenne, Romano Prodi, est attendu à Stuttgart, ainsi qu’une centaine de personnalités de la vie politique (qui n’auront pas la parole!), économique ou sociale.

Ce sera la première manifestation publique ensemble des communautés chrétiennes européennes de différentes confessions, soulignait lors de la présentation Valeria Martano, de Sant’Egidio.

Helmut Nicklas, de la YMCA, évangélique, reconnaissait que l’Europe "ne peut pas être seulement économique". Il saluait la contribution spécifique de Jean-Paul II, et le succès de la Déclaration commune avec les Luthériens sur la doctrine de la "justification" de 1999.

La rencontre devrait se conclure par la récitation de la prière de Jésus dans l’Evangile de saint Jean "Que tous soient un" conduite par les évêques présents.

La Journée sera précédée par un congrès de deux jours, les 6 et 7 mai de façon à ce que les fondateurs et animateurs des mouvements fassent plus ample connaissance, comme Chiara Lubich, fondatrice du mouvement des Focolari, Andrea Riccardi, co-fondateur de la communauté de Sant’Egidio, les pasteurs évangéliques Friedrich Aschoff et Ulrich Parzany, et le P. Heikki Huttunen, orthodoxe.

Le président du conseil pontifical pour la Promotion de l’Unité des chrétiens, le card. Walter Kasper, participera au rassemblement, ainsi que Johannes Friedrich, évêque de l’Eglise évangélico-luthérienne de Bavière.

Les organisateurs précisent: "La Constitution dont l'Europe est en train de se doter définit les valeurs qui en constituent les fondements, respectant l'identité, la langue, la culture, les traditions de chaque peuple. L'Europe s'engage à "œuvrer en faveur de la paix, de la justice et de la solidarité dans le monde". C'est un défi qui s'adresse à toutes les composantes de la société, civiles ou religieuses".

Ils sont convaincus de l'apport des Communautés et Mouvements chrétiens et affirment : "Le XXe siècle a vu naître des mouvements de renouveau de la société nourris de l'Évangile. De plus en plus unis entre eux, ils tissent un réseau de relations fraternelles entre les peuples et les cultures partout en Europe. Des chrétiens de toutes confessions en font partie : évangéliques, catholiques, orthodoxes, réformés, anglicans".