Suisse: droits humains, formation des jeunes, justice et paix

Un hommage appuyé à la Garde suisse pontificale

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 651 clics

Droits humains, formation des jeunes, justice et paix: trois thèmes à l'ordre du jour de la visite du président de la Confédération helvétique au Vatican, ce 6 ami 2013. Un hommage appuyé a été rendu à la Garde suisse pontificale en ce jour de fête.

Le pape François a en effet reçu en audience privée, ce lundi matin,  le président de la Confédération helvétique, M. Ueli Maurer, qui s'est ensuite entretenu avec le cardinal Tarcisio Bertone, Secrétaire d'Etat, et Mgr Dominique Mamberti, Secrétaire pour les rapports avec les Etats.

Le président était en effet à Rome à l'occasion de la prestation de serment de 35 nouvelles recrues de la Garde suisse pontificale, à 17 h, en la salle Paul VI du Vatican, et non en la Cour Saint-Damase, du fait de l'orage et de la pluie. C'étaient les premières nouvelles recrues du pontificat du pape François.

Un communiqué du Vatican salue "le remarquable service que la Garde suisse pontificale rend depuis des siècles".

Il souligne que la Suisse et le Saint-Siège affirment leur "désir de renforcer les excellents rapports existant entre le Saint-Siège et la Confédération, mais aussi d'intensifier la collaboration entre l'Eglise catholique et les Autorités publiques".

"Il a ensuite été question de sujets d'intérêt commun, comme la défense des droits de l'homme, la formation de la jeunesse et la coopération internationale en matière de justice et de paix", ajoute la même source.

L'entretien entre le pape et le président a duré 16 minutes en la bibliothèque privée du palais apostolique du Vatican. Ils ont échangé quelques mots en allemand.

M. Maurer a assisté, en fin d'après-midi, à la prestation de serment de trente-cinq recrues, dont six Romands, 28 de Suisse alémanique et un du Tessin, italianophone. Le pape a été représenté à cette cérémonie par le substitut à la Secrétairerie d'Etat, Mgr Angelo Becciu. 

La Garde a participé à la messe présidée par le cardinal secrétaire d'Etat Tarcisio Bertone à 7h30 à Saint-Pierre, puis elle a rendu le traditionnel hommage aux martyrs devant la monument aux morts de la Cour d'honneur de la Garde. La matinée a été marquée par l'audience pontificale aux nouvelles recrues et à leurs familles. Un concert traditionnel a précédé la prestation de serment.

Pour entrer dans la Garde suisse, il faut être citoyen suisse, avoir moins de 30 ans, une bonne santé, un casier judiciaire vierge, mesurer au moins 1,74 m, être célibataire et avoir accompli l'école de recrues de l'armée suisse. L'engagement minimum est de deux ans.

La Garde suisse garantit la protection immédiate du pape et de ses collaborateurs: elle contrôle les accès au Vatican et surveille le palais apostolique et spécialement la Maison Sainte-Marthe, actuelle résidence du pape.