Suisse : les responsables chrétiens appellent à la paix à Gaza

Ils suggèrent « deux concessions »

| 675 clics

ROME, mardi 20 novembre 2012 (Zenit.org) – La Fédération des Églises protestantes de Suisse et la Conférence des évêques suisses espèrent un apaisement en Israël et à Gaza. Ils suggèrent « deux concessions ».

Gottfried Locher et Norbert Brunner lancent un appel aux parties en conflit à Gaza et en Israël afin qu’elles prennent conscience de leurs responsabilités à l’égard de la population civile et mettent fin au regain de violence.

Norbert Brunner, président de la Conférence des évêques suisses, et Gottfried Locher, président de la Fédération des Églises protestantes de Suisse, lancent un appel aux responsables du conflit à Gaza afin qu’ils mettent un terme à la violence de part et d’autre.

Selon des comptes rendus de journalistes, environ un millier de roquettes ont été tirées contre Israël depuis le début des affrontements. L’attaque aérienne des Israéliens en représailles a fait une centaine de morts et quelque 700 blessés.

L’évêque Brunner et le président Locher condamnent cette violence : « Les deux parties font valoir le droit de se défendre. Mais ce droit n’inclut pas celui de se servir des civils, de les blesser ou de les tuer. De plus, la religion ne doit jamais être un prétexte pour répandre la violence et la mort. »

Les présidents sont convaincus de la nécessité de deux concessions. Les Palestiniens doivent reconnaître le droit à l’existence d’Israël. Et le gouvernement israélien doit mettre fin à sa politique de blocus. « C’est la seule voie qui peut mener à l’apaisement. Pour les deux parties, s’engager sur cette voie est un devoir envers tous : femmes, hommes, enfants. »

La recrudescence du conflit risque de déséquilibrer tout le Moyen-Orient. « Nous prions pour que les deux parties prennent conscience de leurs responsabilités. La médiation proposée par le président égyptien Mohammed Mursi et le secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-Moon est une chance sérieuse à saisir, car il s’agit d’éviter une nouvelle guerre. »

Tant Norbert Brunner que Gottfried Locher demandent le respect absolu du droit humanitaire international, même si les affrontements se poursuivent.

Depuis de nombreuses années, les Églises nationales de Suisse s’engagent en faveur de la paix au Proche et au Moyen-Orient. Des bénévoles suisses, sous le patronage de la Fédération des Églises protestantes, travaillent pour la protection de la population civile en Palestine et en Israël, au sein du Programme d’accompagnement (EAPPI) du Conseil œcuménique des Églises. De leur côté, les évêques suisses, avec les fidèles catholiques, soutiennent plusieurs œuvres de solidarité en Terre Sainte, comme le Caritas Baby-Hospital à Bethlehem. Les pèlerinages, auxquels les évêques prennent part personnellement selon leurs possibilités, se veulent aussi un témoignage de solidarité envers les populations et un appel silencieux à la paix.

Berne/Fribourg, le 20 novembre 2012