Suisse: Message des Eglises : « L’avenir ensemble »

Famille, asile, fiscalité

| 249 clics

ROME, Mercredi 4 juillet 2001 (ZENIT.org) - Le soutien des familles, la politique d’asile, une réforme fiscale écologique, la taxation des transactions financières autant d´exigences morales autour desquelles les Eglises de Suisse s´unissent dans une déclaration commune publiée le 3 juillet.


Ces "exigences concrètes" touchent les domaines de la famille, des migrations, du travail, des ressources naturelles et de l’argent, de la politique au service du bien commun et des relations entre la Suisse et le monde, indique un communiqué de la conférence des évêques catholiques de Suisse (www.cath.ch).

Depuis 1998, précise ce communiqué, les Eglises réformées et catholique-romaine de Suisse se sont interrogées - pour la première fois ensemble - sur l’avenir social et économique de notre pays. Dans un « Message des Eglises » intitulé « L’avenir ensemble », présenté à Berne par Mgr Amédée Grab, président de la Conférence des évêques suisses (CES) et le pasteur Thomas Wipf, président du Conseil de la Fédération des Eglises protestantes de Suisse (FEPS), les deux institutions donnent leur écho aux plus de 1000 prises de position parvenues dans le cadre de cette vaste Consultation œcuménique.

Parmi les exigences concrètes; la déclaration conjointe souligne "le soulagement matériel des familles", ou encore une "politique d’asile basée sur l’exigence morale de l’accueil", ainsi que "la naturalisation facilitée des étrangers de deuxième et troisième générations".

Sur le plan du travail, pour parvenir à une société plus juste et plus humaine, les Eglises prônent "une valorisation du bénévolat par rapport aux activités salariées".

Pour ce qui concerne le rapport à l’argent et à l’environnement, il est notamment fait mention d’une "réforme fiscale écologique" et de la "taxation des transactions financières et des mouvements de capitaux spéculatifs".

Pour ce qui est de la politique extérieure, les Eglises appuient "l’adhésion de la Suisse à l’ONU".

Le « Message des Eglises » aborde quelques unes des questions les plus brûlantes de notre société et fait des suggestions pour la construction d’un avenir digne d’être vécu, digne de l’homme. Il s’adresse ainsi à tous ceux que l’avenir de notre société préoccupe. Au premier plan de cet important document : l’espérance et la liberté dans la responsabilité.

Le « Message des Eglises » sera remis à des représentants éminents de la politique et de l’économie, ainsi qu’aux partenaires sociaux, lors d’un acte final solennel le 1er septembre prochain à Berne.