Supplication "pour les enfants de Beslan, les otages en Irak, pour la paix"

| 918 clics

CITE DU VATICAN, Mercredi 8 septembre 2004 (ZENIT.org) – L’audience traditionnelle du mercredi s’est transformée ce matin, en la salle Paul VI du Vatican, à l’invitation de Jean-Paul II, en solennelle prière d’intercession des quelque six mille visiteurs présents, "pour les enfants de Beslan, les otages en Irak, pour la paix".



Cinq intentions de prière ont été proposées aux fidèles :

"1. Pour les enfants de Beslan, arrachés à la vie avec une violence atroce alors qu’ils s’apprêtaient à commencer l’année scolaire, et pour leurs parents, leurs familles et leurs amis massacrés avec eux : afin que Dieu, dans sa miséricorde, leur ouvre les portes de sa maison, prions.

"2. Pour les blessés et les familles des victimes et pour tous les composants de la communauté de Beslan, qui, le cœur déchiré pleurent la mort de ceux qui leurs sont chers : afin que soutenus pas la lumière de la foi, et confortés par la solidarité de tant de personnes dans le monde, ils sachent pardonner à ceux qui leur ont fait du mal, prions.

"3. Pour tous les enfants qui, dans tant de coins du monde, souffrent et meurent à cause de la violence et des abus de pouvoir des adultes : afin que le Seigneur leur fasse sentir le réconfort de son amour et fasse fléchir la dureté de cœur de qui est cause de leurs souffrances, prions.

"4. Pour tant de personnes enlevées dans la terre tourmentée d’Irak, en particulier, les deux jeunes volontaires italienne, séquestrées hier à Bagdad : afin qu’elles soient traitées avec respect et vite rendues saines et sauves à l’affection des leurs, prions.

"5. Pour la justice et la paix dans le monde : afin que le Seigneur éclaire l’esprit de qui est subjugué par le funeste attrait de la violence et qu’il ouvre tous les cœurs au dialogue et à la réconciliation, pour construire un avenir d’espérance et de paix, prions".

Jean-Paul II concluait l’intercession par cette prière : "Dieu, notre Père, tu as créé les hommes pour qu’ils vivent en communion entre eux. Fais-nous comprendre que tout enfant est la richesse de l’humanité, et que la violence contre les autres est une impasse, qui n’a pas de débouché sur l’avenir. Nous te le demandons par l’intercession de la Vierge Mère de Jésus Christ, notre Seigneur qui vit et règne dans les siècles des siècles".