Synode: "L´Evêque, serviteur de l´Evangile de Jésus-Christ pour l´espérance du monde"

Nominations des présidents délégués et du "relateur"

| 231 clics

CITE DU VATICAN, Jeudi 15 mars 2001 (ZENIT.org)- "L´Evêque, serviteur de l´Evangile de Jésus-Christ pour l´espérance du monde", c´est le thème de la Xe assemblée générale ordinaire du synode des évêques qui aura lieu à Rome du 30 septembre au 27 octobre 2001. Le pape Jean-Paul II a nommé ce matin les présidents délégués, le "relateur" général et le secrétaire spécial de l´assemblée. Nous présentons ci-dessous ("Document") l´origine et le rôle du synode des évêques.



Les présidents délégués sont trois cardinaux créés au dernier consistoire: un cardinal italien de la curie, Giovanni Battista Re, préfet de la congrégation pour les évêques, un cardinal d´Afrique, Bernard Agré, archevêque d´Abidjan (Côte d´Ivoire), et un cardinal d´Asie, Ivan Dias, archevêque de Bombay (Inde).

Le relateur général est également un des nouveaux cardinaux, l´archevêque de New-York (Etats-Unis), Edward Michael Egan.

Le Secrétaire spécial nommé par le pape est Mgr Marcello Semeraro, évêque d´Oria (Italie).

Au moment où se prépare déjà la nouvelle assemblée des évêques, sont également en préparation les Exhortations apostoliques post-synodales de Jean-Paul II sur l´Eglise en Océanie et l´Eglise en Europe.

Les résultats de ces synodes continentaux une fois engrangés, les débats du synode de l´automne pourront aussi s´enrichir des débats des cardinaux au consistoire convoqué par Jean-Paul II pour le mois de juin, autour de la mise en oeuvre de ´Novo millennio ineunte´.

Enfin, le synode se construira aussi sur les acquis du Jubilé: le bilan que le congrès sur la mise en oeuvre de Vatican II a pu établir (26 février 2000), et les paroles et les gestes du pape à l´occasion du Jubilé des évêques (8 octobre 2000).

Le pape disait entre autres à cette occasion: "Face au relativisme et au subjectivisme qui contaminent une grande partie de la culture contemporaine, les évêques sont appelés à défendre et promouvoir l’unité doctrinale de leurs fidèles. Attentifs à toutes les situations dans lesquelles la foi se perd ou est ignorée, ils travaillent avec acharnement en faveur de la nouvelle évangélisation, préparant les prêtres, les religieux et les laïcs, avec cet objectif".

On se souvient que lors de la célébration sur le parvis de la basilique Saint-Pierre, le pape Jean-Paul II avait confié le nouveau millénaire à l´intercession de la Vierge Marie, au pied de la statue de la Vierge de Fatima, venue exceptionnellement du sanctuaire portugais pour cet acte solennel. Se faisant l’interprète de tous les pasteurs du monde le pape implorait avec confiance la protection de la Vierge Marie devant les défis du nouveau siècle: "Aujourd´hui plus que jamais, l´humanité est à une croisée de chemins. Et, une fois encore, le salut est entièrement et seulement, ô Vierge Sainte, dans ton Fils Jésus", déclarait Jean-Paul II, rappelant ainsi la signification profonde du Jubilé de l´Incarnation.