Synode : Nomination d’un évêque copte d’Egypte

Mgr Kyrillos William, évêque d’Assiout, Lycopolis des coptes

| 1710 clics


ROME, Lundi 10 mai 2010 (ZENIT.org) - Un copte d'Egypte est nommé par Benoît XVI comme membre du Conseil spécial pour l'Afrique du secrétariat général du synode des évêques : il s'agit de Mgr Kyrillos William, évêque d'Assiout, Lycopolis des coptes. 

En octobre 2009, lors du synode à  Rome, Mgr William avait rappelé que sur une population totale de 80 millions, les chrétiens en Egypte sont environs 10 millions, dont quelque 300.000 catholiques, répartis en coptes catholiques - majoritaires -, puis les melkites, les maronites, les syriens, les arméniens, les chaldéens et quelques latins. 

« L'Eglise catholique d'Egypte est une petite communauté qui garde son cachet d'Eglise universelle, elle porte aussi les soucis de toute Eglise africaine, tout en ayant sa spécificité, vivant dans un contexte arabo-musulman différent de celui des autres pays africains. Elle est aussi une Eglise locale riche de traditions, de cultures, de rites et une liturgie propres », avait fait observer l'évêque d'Assiout des chaldéens. 

Il avait indiqué l'éducation comme une priorité de l'Eglise en Egypte en expliquant : « Par l'école, nous formons l'enfant à la tolérance, au respect de l'autre différent et aux valeurs humaines. Cette formation crée des ponts entre les différentes couches religieuses et sociales ». 

Du point de vue du développement socio-économique, il avait souligné l'importance de la « promotion de la femme » et de « l'animation rurale » par l'alphabétisation, la santé, les micro projets, etc. 

Parmi les défis de l'Eglise catholique d'Egypte il avait mentionné « le fondamentalisme religieux, l'émigration des cadres chrétiens, les réfugiés, le travail œcuménique qui laisse à désirer, la formation adéquate des prêtres, des religieux et religieuses et des laïcs pour faire face au changement de la société égyptienne et ses nouveaux appels. Promouvoir la communion entre les différents rites et les nouveaux mouvements dans l'Église ». 

Anita S. Bourdin