Syrie : "Appel de paix" aux chefs musulmans

Du patriarche grec melkite catholique d'Antioche et de tout l'Orient

Rome, (Zenit.org) Patriarche Gregorios III | 480 clics

En marge des travaux du Conseil œcuménique des Églises réuni à Genève qui a lancé un appel au monde chrétien « à soutenir par la prière les travaux de Genève II », le patriarche Gregorios III, patriarche d’Antioche et de tout l’Orient, d’Alexandrie et de Jérusalem, a lancé un appel aux chefs et ulémas musulmans pour qu’ils joignent leurs voix à celles des Eglises réunies à Genève.

Appel de Paix

Aux Vénérables Cheikhs, Muftis, Ouléma,

et Chefs des Centres Religieux Musulmans

Salut cordial avec mon affection, ma prière, ma haute considération et ma grande estime.

Dans quelques jours s’ouvrira la Conférence « Genève II » pour la paix en Syrie qui, depuis près de quatre ans, subît le poids d’une crise dévastatrice et sanglante,

Chers amis !

Je vous écris cette lettre du centre œcuménique du Conseil Mondial des Églises à Genève. J'y ai été invité, à côté d'un nombre de patriarches, d'évêques, de clergés et de laïcs des différentes Églises chrétiennes, à une clôture spirituelle ecclésiale pour adresser au monde un appel chrétien pour soutenir les travaux de « Genève II ». Cet appel s’adresse tout particulièrement aux Etats participant à la conférence, leur demandant de favoriser le succès de cette conférence pour mettre fin à cet enchaînement de violence, de tuerie et de destruction afin de rétablir la paix dans la Syrie bien-aimée. Nous sommes convaincus que la solution de ce conflit sanglant et dévastateur aura un grand impact historique sur l'avenir, l’unité et la paix de notre région arabe, favorisant la stabilité et le développement de tous les pays arabes.

Encouragé par cet appel et dans la foulée de cette réunion du Conseil Mondial des Églises à Genève, par ma propre initiative et en mon propre nom, je lance un appel à mes frères bien-aimés, les Cheikhs, les Muftis, les Ouléma, les chefs des centres religieux musulmans, les invitant à une initiative semblable à celle des chrétiens leur demandant d’envoyer des lettres et des appels, en commun ou en privé, pour le succès de Genève II. Ce succès est source de bien, de bénédiction, de sécurité, de paix pour tous nos pays arabes, berceaux des religions et des civilisations, comme pour le monde entier.

Chers amis vénérés !

Sans aucun doute que nos appels solidaires, à nous, religieux chrétiens et musulmans, soutenus par l’expression de la foi chrétienne et de la foi musulmane, seront d’un grand impact sur tous ceux qui prendront part aux travaux de Genève II comme sur tous les citoyens de nos pays arabes. Ces derniers y verront un appel à l'espoir, à la sérénité dans les cœurs de tous, et aidera à reconstruire la confiance et l'amour parmi les citoyens et écarter les sentiments de riotes religieux, d'inimité et de haine qui, malheureusement, croissent peu à peu parmi les fils du même pays.

Plein d’espoir que cet appel sera non seulement entendu mais aussi bien reçu par chacun. Et si un appel musulman venait répondre à l’appel des Chrétiens réunis à Genève, nous donnerons un exemple religieux, chrétien-musulman, éclatant, à nos concitoyens et nous aiderons à la réalisation du grand don de la paix dans chacun de nos pays.

Cette paix est un nom de Dieu dans l'Islam. La paix c'est le programme du chant des anges le jour de la fête de Noël que nous venons de fêter. Je termine ma lettre avec ce chant : " Gloire à Dieu au plus haut des cieux ! Paix sur la terre ! Bienveillance pour tous les gens de bonne volonté !". Écoutons la Béatitude de Jésus à ceux qui œuvrent pour la paix: Bienheureux ceux qui œuvrent pour la paix, car ils seront appelés fils de Dieu." « Bienheureux ceux qui œuvrent pour la paix, car ils seront appelés fils de Dieu ! » (Mt, 5,9)

Avec mon affection et ma haute considération

+ Gregorios III

Patriarche d'Antioche et de tout l'Orient

d'Alexandrie et de Jérusalem