Syrie: Caritas Alep touchée par un tir de roquette

Aucune victime, seulement des dégâts matériels

Rome, (Zenit.org) Anne Kurian | 416 clics

Un centre Caritas, situé dans l'enceinte du diocèse chaldéen à Alep, a été la cible d’un tir de roquette le 22 janvier. C’est ce que rapporte un communiqué, précisant que « par miracle, personne n'a été blessé » même si des dommages matériels sont à déplorer.

Le centre est visité chaque jour par de nombreuses familles syriennes pauvres, qui viennent y chercher de la nourriture, une aide au loyer ou des vêtements.

Fort heureusement, personne n’était sur place au moment du tir : l’attaque s’est produite alors que le P. Toni Ghazzi, curé de la paroisse et membre du conseil Caritas Alep, accompagné d’enfants, était en chemin pour ouvrir le centre, aux environs de 16h.

Jetés au sol, les membres du groupe ont vu la roquette rebondir dans le centre Caritas, détruisant le Bureau d’assistance de location avant d’atterrir dans la salle d'attente, sans exploser.

Pour le P. Ghazzi, « c'est un miracle que personne n'ait été blessé » car une heure plus tard, à 17h, la salle d’attente aurait été pleine de monde. L’équipe de quatre personnes travaillant dans le Bureau aurait dû également s’y trouver à cette heure-ci, mais leur arrivée a été retardée : « C’est seulement grâce à Dieu et à la protection de saint Joseph, patron de l'Eglise, que nous sommes en vie », affirme Mony Tayyar, le chef d'équipe.

Pour Michel Roy, Secrétaire général de Caritas Internationalis, ce tir touchant « un centre de Caritas qui aide les plus vulnérables en Syrie souligne l'urgence d'un cessez-le-feu immédiat comme la première étape pour trouver une solution pacifique ».