Syrie : l'église évangélique d'Alep détruite à l'explosif

« Nous dépasserons notre douleur et nous reconstruirons notre pays »

| 1516 clics

ROME, vendredi 9 novembre 2012 (Zenit.org) – Le temple historique de l'église évangélique arabe d'Alep, dans le quartier de Jdeideh (dans la vieille ville), a été miné à l'aide d'explosif et qu’ont fait exploser  « des hommes armés inspirés par une pure haine sectaire » : c'est ce qu'affirme dans une déclaration pasteur Ibrahim Nasir, responsable spirituel de l'église évangélique arabe d'Alep, se référant à l'explosion qui a eu lieu voici deux jours, rapporte l’agence vaticane Fides.


Le pasteur Nasir fait état de « l'amertume et de la tristesse de tous les citoyens syriens » suite à un acte qui rend les chrétiens « inconsolables », continue la même source.

Puis il affirme : « nous dépasserons notre douleur et nous reconstruirons notre pays, notre église, notre mosquée et notre humanité ».


« Aujourd'hui, explique le pasteur, nous annonçons la destruction de l'église évangélique arabe, première église martyre. Aujourd'hui, la mosquée des Omeyyades d'Alep et l'église évangélique d'Alep sont réunies dans une même douleur, comme elles étaient associées, depuis 1848, dans le culte de Dieu et le service de l'homme. Aujourd'hui est le jour où nous crions au Christ pour Lui dire : mon Dieu, pardonne-leur parce qu'ils ne savent pas ce qu'ils font ».


Dans la tragédie que vit actuellement le peuple syrien, poursuit le responsable, « chaque église, chaque mosquée est un refuge pour tous ceux qui ont été contraints à fuir de leurs maisons ».

Le texte conclut : « Nous nous accrochons avec foi aux paroles de notre Seigneur Jésus Christ : Je vous laisse la paix ; c'est ma paix que je vous donne ; je ne vous la donne pas comme le monde la donne », en remerciant tout ceux qui ont exprimé leur solidarité » et priant Dieu « de répandre sur tous les syriens l'esprit d'amour », toujours selon Fides.