Syrie : la délégation du Saint-Siège partira après le synode

L'initiative a reçu un accueil positif au niveau international

| 1038 clics

ROME, mardi 23 octobre 2012 (ZENIT.org) – La délégation de Benoît XVI et du synode en Syrie est maintenue malgré les dernières violences dans la région : elle se rendra à Damas après la conclusion du synode. L’initiative a reçu un accueil positif au niveau international.

C’est ce que le cardinal Secrétaire d’État Tarcisio Bertone a annoncé ce mardi matin, 23 octobre 2012, au cours de la 19e congrégation générale du synode des évêques, qui a eu lieu en la présence de Benoît XVI et de 258 Pères.

Le cardinal Bertone a précisé l’état des préparatifs concernant la délégation envoyée en Syrie selon le souhait du pape (cf. Zenit du 17 octobre 2012 et Zenit du 22 octobre 2012).

Rappelant que cette initiative a pour but d’exprimer la « solidarité » du pape et du synode, ainsi que de toute l’Église, envers la population syrienne, il a souligné qu’elle avait reçu « un ample écho et un accueil positif non seulement ici à Rome ou en Syrie mais également au niveau international ».

Le cardinal a affirmé que la visite était maintenue « malgré les tragiques épisodes qui ont eu lieu au cours de ces derniers jours dans la région » : « la question a continué d’être étudiée » et « la visite a poursuivi dans ses préparatifs », a-t-il rapporté.

Pourtant, même si le désir du Saint-Siège d’exprimer sa « proximité » demeure, la visite sera « différée probablement après la conclusion du synode », à cause de « la gravité de la situation » et « certains changements dans la composition de la Délégation auront lieu », a précisé le cardinal.

Les temps et les modalités seront « définis à la lumière des contacts et des préparatifs qui sont en cours », a-t-il ajouté.

De même, la « contribution des offres personnelles » des Pères synodaux et du Saint-Siège sera envoyée en Syrie après le synode, comme « geste de solidarité fraternelle à l’ensemble de la population », a conclu le cardinal, invitant « par-dessus tout » à « l’engagement de la prière, qui est toujours écoutée par le Seigneur ».