Syrie: le P. Frans Van der Lugt a été tué à Homs

Jusqu'au bout pour aimer et servir

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 757 clics

Le R. P. Frans Van der Lugt, jésuite, a été tué ce lundi matin, 7 avril, à Homs (Syrie) où il a accompagné jusqu'au bout les civils qui, pris entre deux feux, n'avaient pas pu quitté la ville. 

D'origine néerlandaise, il vivait en Syrie depuis 1960. Il aurait pu être libéré par le Croissant Rouge, mais il avait refusé l'évacuation proposée pour rester avec les siens.

La nouvelle de sa mort, parvenue ce matin en arabe à Zenit, a été confirmée à Rome en début d'après-midi par le service d'information des jésuites italiens qui dit ceci: 

"Le P. Frans Van der Lugt a été enlevé ce lundi matin, par des hommes armés et masqués dans notre résidence de Homs, en Syrie où il vivait. Et il a été tué à coups d'armes à feu. 
D'origine néerlandaise, le Père était né en 1938. Il était entré dans la Compagnie de Jésus en 1958 et il avait été ordonné prêtre en 1971. Il était en Syrie depuis 1960. En dépit des dangers, il avait spontanément décidé de rester dans la ville de Homs par solidarité avec les personnes qui n'avaient pas pu quitter la ville. Gardons-le dans notre mémoire et dans notre prière."

Le 20 juin dernier, le sort du père Frans et des civils bloqués à Homs avait été confié à la prière des lecteurs de Zenit, lors d'une soirée du Service jésuite des réfugiés, à l'église du Gesù, par le père Ziad Hilal, jésuite de Homs, qui avait attiré l'attention de Zenit sur la situation de la ville assiégée.