Syrie: le pape auprès de la population, très concrètement

L'engagement de 19 organismes catholiques et du Saint-Siège

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 515 clics

Le pape François manifeste sa "présence concrète" aux côtés de la population syrienne qui vit une situation tragique, fait observer Mgr Giampietro Dal Toso, sous-secrétaire du Conseil pontifical Cor Unum.

Il indique que 19 organisations caritatives catholiques participent à une réunion voulue par le pape François pour coordonner encore mieux l'aide humanitaire apportée aux populations depuis le début de la crise humanitaire en Syrie et qu'un accord a été conclu pour renforcer l''échanges d'informations au Liban, pour toute la région.

Il précise que 400 000 personnes ont été secourues par ces organismes pour un montant, jusqu'à aujourd'hui, de 25 millions d'euro d'aide, déjà dépensés.

Il s'agit de "renforcer la communion, la cohésion, la collaboration, entre les différents organismes catholiques" qui interviennent pour aider les victimes de la crise syrienne. Ces organismes sont tous présents sur place, chacun selon ses modalités. 

La réunion avait pour but, a ajouté Mgr Dal Toso, de favoriser "une cohésion plus forte entre des interventions substantielles" pour la population syrienne à l'intérieur du pays, évidemment indépendamment de l'appartenance religieuses, comme à l'extérieur du pays, surtout dans les trois pays principaux Jordanie, Liban et Turquie où sont présents les réfugiés".

Cette initiative du pape est "importante" sous deux aspects, a-t-il expliqué: "D'une part, c'est une action de l'Eglise et le Saint-Père la soutient, l'encourage, et désire renforcer cette action de l'Eglise catholique dans le domaine humanitaire. D'autre part, c'est aussi une façon pour le pape de se rendre présent de façon concrète auprès de la population syrienne, faire sentir que le pape est présent concrètement, fait quelque chose. Ainsi, la population se sent moins abandonnée, dans cette situation si complexe.  A la parole, le pape ajoute une action directe, dans la continuité avec l'action de Benoît XVI qui avait envoyé une aide d'un million de dollars et il avait demandé au président de Cor Unum, le cardinal Robert Sarah d'aller manifester sur place son soutien aux réfugiés". D'où le voyage du cardinal Sarah en novembre 2012. Le Synode aussi avait manifesté sa solidarité, en octobre 2012. 

Ces organismes représentés à la réunion de Cor Unum sont 10 Caritas (France, Syrie, Jordanie, Liban, Turquie, Moyen Orient et Nord Afrique - MONA -, Luxembourg, Autriche, Allemagne, et Caritas Internationalis), mais aussi l'Aide à l'Eglise en Détresse, la Fondation AVSI, la CAFOD, la Catholic Near East Welfare Association (CNEWA), les Catholic Relief Services, la Commission internationale catholique pour l'Immigration (ICMC), la Confédération internationale Saint-Vincent-de-Paul, le Service des Réfugiés des Jésuites, l'Ordre Souverain militaire de Malte, auxquels s'ajoutent, pour le Saint-Siège, la Secrétairerie d'Etat et le Conseil pontifical Cor Unum, dit "de la charité du pape". Certains Etats viennent en aide aux populations en soutenant des Caritas nationales.