Syrie : le pape réclame le respect du droit humanitaire

Discours au Corps diplomatique

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 484 clics

Pour ce qui est de la Syrie, le pape François a souhaité, dans son discours de ce 13 janvier, au Corps diplomatique, que la guerre « ait finalement une fin ».

Le pape a rappelé son initiative de prière du 7 septembre 2013 et il a remercié les nations qui s’y sont associées: « La sollicitude pour cette chère population et le désir de conjurer l’aggravation de la violence m’ont amené, en septembre dernier, à promulguer une journée de jeûne et de prière. À travers vous, je remercie profondément tous ceux qui, nombreux dans vos pays, Autorités publiques et personnes de bonne volonté, se sont associés à cette initiative. »

Le pape réclame maintenant le « respect du droit humanitaire » : « Il faut maintenant une volonté politique commune renouvelée pour mettre fin au conflit. Dans cette perspective, je souhaite que la Conférence “Genève 2”, convoquée pour le 22 janvier prochain, marque le début du chemin désiré de pacification. En même temps, le plein respect du droit humanitaire est incontournable. On ne peut accepter que la population civile sans défense, surtout les enfants, soit frappée. »

Il a réclamé de l’aide pour la population et les réfugiés, saluant l’hospitalité du Liban et de la Jordanie : « En outre, j’encourage chacun à favoriser et à garantir, de toutes les façons possibles, la nécessaire et urgente assistance d’une grande partie de la population, sans oublier le louable effort des pays, surtout le Liban et la Jordanie, qui avec générosité ont accueilli sur leur territoire les nombreux réfugiés syriens. »