Syrie : le Saint-Siège condamne fermement les attentats

Et demande l'application du plan de Kofi Annan

| 806 clics

Anne Kurian

ROME, vendredi 11 mai 2012 (ZENIT.org) – Le Saint-Siège condamne fermement les attentats en Syrie, déclare le P. Federico Lombardi, directeur de la salle de presse du Saint-Siège, aujourd’hui, 11 mai 2012.

En réponse aux attentats « tragiques qui ont ensanglanté les rues de Damas hier », déclare le P. Lombardi, le Saint-Siège exprime sa « ferme condamnation ».

Il assure également de la « proximité émue » de Benoît XVI et de la communauté catholique pour les familles des victimes.

Pour le Saint-Siège, la situation en Syrie exige un engagement « commun et volontaire » de la part de « toute la communauté internationale » pour le que plan de Kofi Annan soit réalisé et que d’autres observateurs soient envoyés sur place « au plus vite ».

Le plan Annan, qui est un plan de paix, préconisant le dialogue, a instauré un cessez-le-feu le 12 avril dernier. Il prévoit le déploiement de 300 observateurs de l’ONU, d’ici la fin du mois de mai.

Le Saint-Siège appelle à « s’engager sans délai dans la voie du respect, du dialogue et de la réconciliation », soulignant que l’appel du pape, le jour de Pâques est « toujours plus actuel ».

Deux nouveaux attentats ont causé 55 victimes le 10 mai, dans la capitale syrienne. 300 personnes ont été blessées. En outre, la répression des militaires et de la police a causé au moins 20 autres victimes au centre et au nord-ouest du pays.