Syrie: les métropolites d'Alep enlevés seraient en Turquie

Déclaration d'un responsable sunnite

Rome, (Zenit.org) Rédaction | 494 clics

Les évêques orthodoxes d’Alep, en Syrie, enlevés en avril dernier, seraient vivants et hors du pays, selon le Grand mufti, Ahmad Badreddin Hassoun, figure spirituelle de l’Islam sunnite, qui affirme avoir des informations sûres à leur sujet.

La nouvelle est diffusée par l’agence Interfax-Religion, qui rapporte les déclarations d’Elena Agapova, la vice-présidente de la Société impériale orthodoxe de Palestine, organisation orthodoxe russe qui joue un rôle actif au Moyen-Orient pour la remise d’aides à la population syrienne.

 « Selon les informations du mufti les évêques sont en Turquie, a déclaré Elena Agapova, ajoutant qu’après sa rencontre lundi, 28 octobre, à Moscou, avec des représentants de la Société impériale orthodoxe de Palestine, Hassoun avait affirmé que « la main de militants tchétchènes était derrière le double enlèvement ».

Lors de sa visite à l’université islamique de Moscou, le mufti en personne a fait savoir qu’au moins 2.000 russes, dont la plupart provenant du nord caucasien, combattent dans les rangs de l’opposition armée syrienne.

Les deux évêques orthodoxes – le métropolite de l’Eglise orthodoxe d’Antioche, Boulos Yazigi, et le métropolite de l’Eglise syro-orthodoxe Mar Gregorios Youhanna Ibrahim – ont été enlevés en avril par un groupe de militants qui ont tué leur chauffeur. Les évêques étaient engagés dans des opérations humanitaires dans le village de Kafr Dael, tout près de la frontière entre la Syrie et la Turquie.