Syrie : "Que se taisent les armes !"

La douleur du pape après l'assassinat du P. Frans van der Lugt

Rome, (Zenit.org) Anne Kurian | 732 clics

« Que se taisent les armes ! Que soit mis fin à la violence ! » : c'est le nouvel appel pressant du pape, lors de l'audience générale de ce mercredi 9 avril 2014, place Saint-Pierre.

Le pape François a exprimé sa « profonde douleur » après l'assassinat du prêtre jésuite néerlandais Frans van der Lugt à Homs le 7 avril : il a fait mémoire d'un homme « qui a toujours fait du bien à tous, avec gratuité et amour », et qui pour cela était « aimé et estimé des chrétiens et musulmans ».

Ce « meurtre brutal m'a fait à nouveau penser aux nombreuses personnes qui souffrent et meurent dans ce pays torturé, ma Syrie bien aimée, depuis trop longtemps la proie d'un conflit sanglant, qui continue à récolter mort et destruction », a ajouté le pape.

Le pape a évoqué également « les nombreuses personnes enlevées, chrétiens et musulmans, syriens et d'autres pays, parmi lesquels des évêques et prêtres » : « Demandons au Seigneur qu'ils puissent rapidement revenir à leurs familles et communautés. »

Il a lancé un appel pressant aux responsables syriens et à la communauté internationale : « Que se taisent les armes, que soit mis fin à la violence ! Jamais plus de guerre ! Plus de destruction ! Que soit respecté le droit humanitaire, que l'on prenne soin de la population qui nécessite une assistance humanitaire et que l'on parvienne à la paix recherchée à travers le dialogue et la réconciliation ».

Enfin, invitant à s'unir à sa prière « pour la paix en Syrie et dans la région », le pape a récité un "Je vous salue Marie" avec la foule, afin que Marie Reine de la paix « donne ce don pour la Syrie ».