Téléthon : Les demandes de l’Alliance pour les Droits de la Vie

Aider les malades et les familles et respecter la vie

| 1574 clics

ROME, Lundi 6 décembre 2010 (ZENIT.org) - L'Alliance pour les Droits de la Vie (ADV) renouvelle « sa demande expresse à l'Association française contre les myopathies de respecter l'éthique initiale du Téléthon, de sorte que les sommes récoltées servent exclusivement » à l'aide des malades et des familles, et à une recherche qui respecte la vie humaine.

Dans un communiqué du 4 décembre, l'ADV demande que les dons recueillis par le Téléthon servent à deux choses :

«soit à aider les personnes malades et leurs familles qui ont des besoins spécifiques d'aide à domicile, de matériel, de soutiens divers ; «soit à la recherche scientifique respectant la vie, c'est-à-dire n'ayant pas recours à la destruction ou à l'instrumentalisation de l'embryon humain et ne conduisant pas à des pratiques de sélection prénatale ou pré-implantatoire».

L'ADV motive sa demande en précisant la nécessité de protéger l'embryon humain, et se réjouit des progès de la recherche au bénéfice des malades et de leurs familles.

« L'embryon humain doit être protégé, déclare l'ADV, il ne peut être utilisé comme matériau de laboratoire. Notre demande explicite inclut les embryons dits 'surnuméraires' créés dans le cadre de l'assistance médicale à la procréation, et ne faisant plus l'objet d'un projet parental », précise le docteur Xavier Mirabel, président de l'Alliance pour les Droits de la Vie. « Il y a une contradiction à vouloir soigner les patients atteints de myopathie en portant atteinte à la vie humaine déjà conçue, fut-elle sous forme embryonnaire. »

L'Alliance ajoute qu'elle « soutient les recherches éthiques dans le domaine de la myologie », et elle « se réjouit des progrès réalisés et encourage le Conseil scientifique du Téléthon à financer la recherche à partir de cellules du sang de cordon ou de cellules souches adultes. »

© ADV