Terre Sainte : "Aider ceux pour qui la violence est devenue une habitude"

Position du Saint-Siège à New York

| 563 clics

CITE DU VATICAN, Mercredi 5 novembre 2003 (ZENIT.org) – "Il faut continuer d'aider tous ceux pour qui la violence est devenue une habitude", affirme le représentant du Saint-Siège à l’ONU, à propos de la situation au Moyen Orient. Il encourage la relance de la mise en œuvre de la "feuille de route".



Mgr Celestino Migliore, observateur permanent du Saint-Siège aux Nations Unies, à New York, a pris la parole devant l’assemblée générale de cette organisation, lundi dernier, 3 novembre, à New York sur le Thème 83 du Programme: "Organismes d'Oeuvres publiques et Secours pour les Réfugiés de Palestine et du Proche-Orient". Nous reprenons la synthèse du Vatican information Service.

La négociation "relative à la Feuille de Route se trouve à un point crucial", constatait Mgr Migliore qui lançait cet appel à ne pas se décourager: "Il faut continuer d'aider tous ceux pour qui la violence est devenue une habitude".

"L'Eglise catholique et ses institutions socio-humanitaires témoignent quotidiennement, constatait Mgr Migliore, des difficultés des personnes qu'elles assistent". Il soulignait la montée de la violence: "Par la récente rupture du cessez-le-feu, le niveau de la violence s'est considérablement accru, avec l'assassinat de civils israéliens et palestiniens".

"Le Saint-Siège en est convaincu, disait son représentant: le conflit du Proche-Orient ne trouvera de solution durable que lorsqu'il y aura deux états souverains et indépendants vivant côte à côte pacifiquement, et en sécurité".

Il soulignait les questions urgentes: "C'est pourquoi la question des réfugiés palestiniens et des colonies israéliennes, ou bien celle des frontières et du statut des Lieux Saints de Jérusalem nécessitent un dialogue sincère".