Terre Sainte: un juif et un musulman accompagneront le pape

Confidences à  une délégation interreligieuse

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 687 clics

Le pape François souhaite être accompagné d'un ami juif - peut-être son ami rabbin argentin Abraham Skorka dans son voyage en Terre Sainte (24-26 mai 2014), comme nous l'avions annoncé -, et par un représentant de l'islam: c'est ce que confie à Sergio Mora, de Zenit, une source non officielle, Julio Schlosser, président de la Délégation d'associations israélites argentines (DAIA) après sa visite au pape François de jeudi dernier, 27 février.

Une visite qui concluait le pèlerinage organisé par le rabbin Daniel Goldman, le prêtre catholique Guillermo Marcó et un représentant musulman, Omar Abboud.

Julio Schlosser a en effet rencontré le pape François pour la troisième fois au Vatican, mais ils se connaissent depuis vingt ans.  Il raconte que les 45 membres de la délégation (15 de chaque religion) a assuré le pape de leur conviction que "la cohabitation et la collaboration entre personnes de différentes religions est possible". 

Le pape a répondu, confie Julio Schlosser, que le pape nourrit beaucoup d'espérances pour son voyage et il a confirmé qu'il n'allait pas s'y rendre seul, mais accompagné d'un représentant juif et d'un représentant musulman.

La délégation avait aussi accepté un mission de leurs amis catholiques d'Argentine: faire bénir cinq valises de chapelets au pape François qui l'a fait volontiers.

"On a des objectifs dans la vie, des expectatives, mais on n'aurait pas pu imaginer se retrouver un jour à parler avec un pape qui vous écoute, avec qui échanger une phrase et déclencher un sourire", a confie Julio Schlosser.

Le pape, comme à son habitude leur a demandé de prier pour lui, et eux se sont confiés à sa prière.