Textes liturgiques de la Messe pour la nouvelle évangélisation

Edition typique en latin et traduction en français

| 2059 clics

ROME, lundi 22 octobre 2012 (ZENIT.org) – Le site Internet de l’Année de la foi publie les textes liturgiques pour la Messe pour la nouvelle évangélisation, approuvés par la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements, afin qu'elle soit célébrée pendant cette année spéciale.

L’édition typique latine, approuvée par la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements le 17 juin 2012, se trouve à cette adresse en ligne sur le site en ligne de l’Année de la foi :

http://www.annusfidei.va/content/dam/novaevangelizatio/documenti/missa/MISSA_LAT.pdf

Voici  l’édition en français :

Messe pour la Nouvelle évangélisation

Antienne d’ouverture

Cf. Ps 104, 3-4. 5

Glorifiez-vous de son nom très saint :
joie pour les cœurs qui cherchent Dieu !


Cherchez le Seigneur et sa puissance, recherchez sans trêve sa face ; souvenez-vous des merveilles qu’il a faites.

Prière d’ouverture

Dieu qui, par la puissance du Saint-Esprit,


as envoyé ton Verbe porter la Bonne Nouvelle aux pauvres,


fais que en gardant les yeux fixés sur lui,


nous vivions toujours dans une charité sincère,
pour annoncer l’Évangile et en témoigner dans le monde entier. Par Jésus-Christ.

LITURGIE DE LA PAROLE

Première lecture

Lecture du livre de Ben Sirac le Sage 34, 9-20

On a beaucoup appris quand on a beaucoup voyagé et un homme d’expérience parle avec intelligence. Celui qui n’a pas été à l’épreuve connait peu de choses, mais celui qui a voyagé déborde de savoir-faire. J’ai beau- coup vu au cours de mes voyages et j’en ai compris plus que je ne saurais dire. Bien des fois j’ai été en danger de mort, et j’ai été sauvé, voici de quelle manière : Ceux qui craignent le Seigneur, leur esprit vivra, car leur espérance s’appuie sur qui peut les sauver. Celui qui craint le Seigneur n’a peur de rien, il ne tremble pas car Dieu est son espérance. Heureuse l’âme de qui craint le Seigneur : sur qui s’appuie-t-il et qui est son soutien ? Les regards du Seigneur sont fixés sur ceux qui l’aiment, puissante protection, soutien plein de force, abri contre le vent du dé- sert, ombrage contre l’ardeur du midi, protection contre les obstacles, assurance contre les chutes. Il élève l’âme, il illumine les yeux, il donne santé, vie et bénédiction.

Parole du Seigneur.

Ou:

Lecture du livre de Ben Sirac le Sage 42, 17-24

Il n’a pas été possible aux anges, les saints du Seigneur, de décrire toutes les merveilles de sa création, celles que le Seigneur tout-puissant a fondées pour que l’univers soit affermi dans sa gloire. Le Seigneur a scruté aussi bien les profondeurs de l’abîme que le cœur des hommes, il a dis- cerné leurs subtilités. Car le Très-Haut possède toute connaissance, il a observé les signes des temps, faisant connaître le passé et l’avenir, et dévoilant les traces des choses cachées. Aucune pensée ne lui a échappé, pas une parole ne lui a été cachée. Il a organisé les chefs-d’œuvre de sa sagesse, lui qui existe depuis toujours et pour toujours :rien ne peut lui être ajouté ni enlevé, il n’a eu besoin d’aucun conseiller. Comme toutes ses œuvres sont attirantes, jusqu’à la plus petite étincelle qu’on peut apercevoir ! Tout cela subsiste pour toujours ; pour répondre à tous les besoins, tout lui obéit. Toutes les choses vont deux par deux, face à face, il n’a rien fait de défectueux,

Parole du Seigneur.

Au temps pascal:

Lecture du livre des Actes des Apôtres 10, 34a. 36-43

Quand Pierre arriva à Césarée chez un centurion de l’armée romaine, il prit la parole :

« Dieu a envoyé la Parole aux fils d’Israël, pour leur annoncer la paix par Jésus Christ : c’est lui, Jésus, qui est le Seigneur de tous. Vous savez ce qui s’est passé à travers tout le pays des Juifs, depuis les débuts en Galilée, après le baptême proclamé par Jean : Jésus de Nazareth, Dieu l’a consacré par l’Esprit Saint et rempli de sa force. Là où il passait, il faisait le bien, et il guérissait tous ceux qui étaient sous le pouvoir du démon. Car Dieu était avec lui. Et nous, nous sommes témoins de tout ce qu’il a fait dans le pays des Juifs et à Jérusalem. Ils l’ont fait mourir en le pendant au bois du supplice. Et voici que Dieu l’a ressuscité le troisième jour. Il lui a donné de se montrer, non pas à tout le peuple, mais seulement aux témoins que Dieu avait choisis d’avance, à nous qui avons mangé et bu avec lui après sa résurrection d’entre les morts. Il nous a chargés d’annoncer au peuple et de témoigner que Dieu l’a choisi comme Juge des vivants et des morts. C’est à lui que tous les prophètes rendent ce témoignage : Tout homme qui croit en lui reçoit par lui le pardon de ses péchés. »

Parole du Seigneur.

Psaume responsorial

21, 26-27a. 28ab. 30c. 31-32

R./ J’annoncerai ton nom à mes frères


Tu seras ma louange dans la grande assemblée ;


devant ceux qui te craignent, je tiendrai mes promesses.

Les pauvres mangeront : ils seront rassasiés ;


ils loueront le Seigneur, ceux qui le cherchent. R./

La terre entière se souviendra

et reviendra vers le Seigneur,

Et moi, je vis pour lui :


ma descendance le servira. R./

On annoncera le Seigneur


aux générations à venir.


On proclamera sa justice au peuple qui va naître :

Voilà son œuvre ! R./

Deuxième lecture

Lecture de la lettre de saint Paul Apôtre aux Éphésiens 4, 23-32

Laissez-vous guider intérieurement par un esprit renouvelé. Adoptez le comportement de l’homme nouveau, créé saint et juste dans la vérité, à l’image de Dieu. Débarrassez-vous donc du mensonge, et dites tous la vérité à votre prochain, parce que nous sommes membres les uns des autres. Si vous êtes en colère, ne tombez pas dans le péché ; avant le coucher du soleil mettez fin à votre emportement. Ne donnez pas prise au démon. Que le voleur cesse de voler ; qu’il se donne plutôt de la peine pour travailler honnêtement de ses mains, afin d’avoir de quoi partager avec celui qui est dans le besoin. Aucune parole mauvaise ne doit sortir de votre bouche ; mais, s’il en est besoin, dites une parole bonne et constructive, bienveillante pour ceux qui vous écoutent. En vue du jour de votre délivrance, vous avez reçu en vous la marque du Saint Esprit de Dieu : ne le contristez pas. Faites disparaître de votre vie tout ce qui est amertume, emportement, colère, éclats de voix ou insultes, ainsi que toute espèce de méchanceté. Soyez entre vous pleins de générosité et de tendresse. Pardonnez-vous les uns aux autres, comme Dieu vous a pardonné dans le Christ.

Parole du Seigneur.

Ou:

Lecture de la lettre de saint Paul Apôtre aux Colossiens 3, 12-17

Puisque vous avez été choisis par Dieu, que vous êtes ses fidèles et ses bien-aimés, revêtez votre cœur de tendresse et de bonté, d’humilité, de douceur, de patience. Supportez-vous mutuellement, et pardonnez si vous avez des reproches à vous faire. Agissez comme le Seigneur : il vous a pardonné, faites de même. Par-dessus tout cela, qu’il y ait l’amour : c’est lui qui fait l’unité dans la perfection. Et que, dans vos cœurs, règne la paix du Christ à laquelle vous avez été appelés pour former en lui un seul corps. Vivez dans l’action de grâce. Que la parole du Christ habite en vous dans toute sa richesse ; instruisez-vous et reprenez-vous les uns les autres avec une vraie sagesse ; par des psaumes, des hymnes et de libres louanges, chantez à Dieu, dans vos cœurs, votre reconnaissance. Et tout ce que vous dites, tout ce que vous faites, que ce soit toujours au nom du Seigneur Jésus Christ, en offrant par lui votre action de grâce à Dieu le Père.

Parole du Seigneur.

Au temps pascal:

Lecture de la lettre aux Hébreux 10, 19-25

Frères, c’est avec pleine assurance que nous pouvons entrer au sanctuaire du ciel grâce au sang de Jésus : nous avons là une voie nouvelle et vivante qu’il a inaugurée en pénétrant au-delà du rideau du Sanctuaire, c’est-à-dire de sa condition humaine. Et nous avons le grand prêtre par excellence, celui qui est établi sur la maison de Dieu. Avançons-nous donc vers Dieu avec un cœur sincère, et dans la certitude que donne la foi, le cœur purifié de ce qui souille notre conscience, le corps lavé par une eau pure. Continuons sans fléchir d’affirmer notre espérance, car il est fidèle, celui qui a promis. Soyons attentifs les uns aux autres pour nous stimuler à aimer et à bien agir. Ne délaissons pas nos assemblées, comme certains en ont pris l’habitude, mais encourageons-nous, d’autant plus que vous voyez s’approcher le Jour du Seigneur.

Parole du Seigneur.

Acclamation de l’Evangile

Cf. Ac 5, 42

R./ Alléluia.

Tous les jours, au Temple et dans leurs maisons, sans cesse,
les Apôtres enseignaient cette Bonne Nouvelle : Jésus est le Messie.

R./ Alléluia.

Evangile

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 4, 14-22a

Lorsque Jésus, avec la puissance de l’Esprit, revint en Galilée, sa renommée se répandit dans toute la région. Il enseignait dans les synagogues des Juifs, et tout le monde faisait son éloge. Il vint à Nazareth, où il avait grandi. Comme il en avait l’habitude, il entra dans la synagogue le jour du sabbat, et il se leva pour faire la lecture. On lui présenta le livre du prophète Isaïe. Il ouvrit le livre et trouva le passage où il est écrit : L’Esprit du Seigneur est sur moi parce que le Seigneur m’a consacré par l’onction. Il m’a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres, annoncer aux prisonniers qu’ils sont libres, et aux aveugles qu’ils verront la lumière, apporter aux opprimés la libération, annoncer une année de bienfaits accordée par le Seigneur. Jésus referma le livre, le rendit au servant et s’assit. Tous, dans la synagogue, avaient les yeux fixés sur lui. Alors il se mit à leur dire : « Cette parole de l’Écriture, que vous venez d’entendre, c’est aujourd’hui qu’elle s’accomplit. » Tous lui rendaient témoignage ; et ils s’étonnaient du message de grâce qui sortait de sa bouche.

Parole du Seigneur.

Prière sur les offrandes

***

Dans ta bienveillance, Seigneur, sanctifie ces dons,


et, dans ta bonté, accueille l’offrande que nous te présentons humblement, pour que nos corps deviennent un sacrifice vivant et saint, capable de te plaire.

Accorde-nous de te servir,


non pas selon l’homme ancien, mais dans une vie nouvelle, selon ton Esprit. Par Jésus.

Antienne de communion

Cf. Lc 4, 18-19

L’Esprit du Seigneur est sur moi,


parce qu’il m’a consacré par l’onction pour porter la Bonne Nouvelle, pour annoncer une année de grâce du Seigneur


et le jour de la rédemption.

Prière après la communion

Renouvelés intérieurement par cette nourriture


du Corps et du Sang précieux de ton Fils,
nous te supplions, Seigneur :


donne-nous un cœur et un esprit nouveaux


pour marcher avec persévérance dans une vie nouvelle. Par Jésus.