Tourisme/Europe: Respect de l’environnement et compétition correcte

"L´avenir des PME de tourisme européennes face à la globalisation"

| 375 clics

CITE DU VATICAN, Jeudi 24 mai 2001 (ZENIT.org) - "Le rappel au code de comportement, rédigé par l’OMT, se révèle absolument nécessaire", et "sera un test pour identifier le professionnalisme" dans le cadre de la globalisation du tourisme et du riche patrimoine européen. Il soulignait la nécessité de "la recherche d’un point d’équilibre qui vise au respect de l’environnement et à une compétition correcte"



La 37e réunion de la Commission régionale de l´Organisation mondiale du tourisme pour l´Europe (CEU) a lieu à Budapest du 23 au 26 mai, accompagnée d´un séminaire sur "L´avenir des petites et moyennes entreprises de tourisme européennes face à la globalisation", ce sera le thème d´un séminaire auquel participera Mgr Piero Monni, Observateur permanent du Saint-Siège à l´Organisation mondiale du Tourisme (OMT).

Intervention de Mgr Monni ce jeudi 24 mai

Je suis heureux de participer à la 37ième Réunion de la Commission Régionale de l’O.M.T. pour l’Europe et ainsi qu’à l’intéressant Séminaire sur "L’avenir des petites et moyennes entreprises du tourisme européen face à la mondialisation".

Nous voici bel et bien dans le Nouveau Millénium et le tourisme se confirme un terrain en continuelle évolution et fermentation.

Le rapide et incessant développement technologique et l’avènement de Internet nous imposent de repenser la conception même du voyage et du tourisme.

Le phénomène "mondialisation" a une incidence sur la mobilité, sur la communication, sur l’information et sur les "systèmes de gestion" de n’importe quelle entreprise moderne et donc également sur le tourisme.

Il se pose le problème de concilier les diverses exigences d’organisation et de l’environnement dans le domaine du développement de la compétition des petites et moyennes entreprises appartenant au même groupe ou transversales.

A ce propos, la parole d’ordre pour un décollage d’éventuelles situations stationnaires consiste dans la recherche du professionnalisme. Quant à cet aspect du professionnalisme, il faut identifier les valeurs communes qui mènent à la coopération entre les Pays.

Pour ne pas suffoquer le dialogue en cours, tenant compte des réalités présentes dans les Pays de la concurrence, s’impose la recherche d’un point d’équilibre qui vise au respect de l’environnement et à une compétition correcte.

L’Organisation Mondiale du Tourisme, de son côté, est appelée à prendre acte de ces changements fondamentaux.

L’Europe s’est insérée à plein titre dans ce processus économique et social inévitable et elle devenue un interlocuteur fondamental dans l’économie touristique mondiale.

Au cours de ces dernières années, la typologie du tourisme s’est diversifiée tenant compte davantage du genre de tourisme qui touche le monde des congrès, sportif, thermal, alpin, culturel et religieux.
Tous ces aspects sont manifestes dans le patrimoine touristique Européen.

C’est justement dans cette ligne que l’on pourra parler de globalisation, d’économie libre du marché, du respect des valeurs fondamentales de la personne.

Ce patrimoine européen commun constitue, dans le respect des diversités, un immense capital auquel pourront puiser toutes les initiatives touristiques.

Etant donné qu’il s’agit d’un patrimoine commun, le rappel au code de comportement, rédigé par l’OMT, se révèle absolument nécessaire.

L’application concrète de ce code sera un test pour identifier le professionnalisme et la préparation de toutes les structures opératives du secteur.

L’expansion et la diffusion globale du tourisme est aussi le résultat de ce genre d’attention et d’étude, depuis toujours à la base de toute politique sérieuse de développement touristique.

Merci pour votre aimable attention!