"Toute personne consacrée est un don pour l'Eglise"

Angélus du 2 février 2014, texte intégral

Rome, (Zenit.org) Pape François | 1368 clics

« Toute personne consacrée est un don pour le Peuple de Dieu », estime le pape François : « Les personnes consacrées sont signe de Dieu dans les divers cadres de vie, levain pour la croissance d'une société plus juste et fraternelle, prophétie de partage avec les petits et les pauvres ».

Une forêt de parapluies sur la place saint-Pierre a accueilli le pape lors de l'angélus de ce dimanche 2 février 2014, fête de la Présentation de Jésus au temple.

Introduisant la prière mariale, le pape a évoqué la "Journée de la vie consacrée" célébrée aujourd'hui. Il a invité à prier « pour que de nombreux jeunes répondent "oui" au Seigneur qui les appelle à se consacrer totalement à Lui » : « Que se passerait-il s'il n'y avait pas les sœurs dans les hôpitaux, les sœurs dans les missions, les sœurs dans les écoles ? Pensez à une Église sans sœurs ! On ne peut pas l'imaginer... », a-t-il fait observer.

Paroles du pape François avant l'angélus

Chers frères et sœurs, bonjour.

Aujourd'hui nous célébrons la fête de la Présentation de Jésus au temple. Cette date est aussi la Journée de la vie consacrée, qui rappelle l’importance pour l’Église de ceux qui ont accueilli la vocation à suivre Jésus de près sur la voie des conseils évangéliques. L'Evangile d'aujourd'hui raconte que, quarante jours après la naissance de Jésus, Marie et Joseph portèrent l'Enfant au temple pour l'offrir et le consacrer à Dieu, comme cela est prescrit par la loi juive. Cet épisode évangélique est aussi une icône du don de la vie que font ceux qui, par un don de Dieu, assument les traits particuliers de Jésus vierge, pauvre et obéissant.

Cette offrande de soi à Dieu concerne chaque chrétien, car nous sommes tous consacrés à Lui par le Baptême. Nous sommes tous appelés à nous offrir au Père avec Jésus et comme Jésus, en faisant de notre vie un don généreux, en famille, au travail, dans le service de l'Eglise, dans les œuvres de miséricorde. Cependant, cette consécration est vécue de façon particulière par les religieux, les moines, les laïcs consacrés, qui par la profession des vœux appartiennent à Dieu de façon pleine et exclusive. Cette appartenance au Seigneur permet à ceux qui la vivent de façon authentique d'offrir un témoignage spécial à l’Évangile du Royaume de Dieu. Totalement consacrés à Dieu, ils sont totalement livrés aux frères, pour apporter la lumière du Christ là où les ténèbres sont le plus épaisses et pour répandre son espérance dans les cœurs découragés.

Les personnes consacrées sont signe de Dieu dans les divers cadres de vie, sont levain pour la croissance d'une société plus juste et fraternelle, sont prophétie de partage avec les petits et les pauvres. Comprise et vécue ainsi, la vie consacrée nous apparaît comme elle est réellement : un don de Dieu, un don de Dieu à l’Église, un don de Dieu à son Peuple ! Toute personne consacrée est un don pour le Peuple de Dieu en chemin. Il y a tant besoin de ces présences, qui fortifient et renouvellent l'engagement pour la diffusion de l’Évangile, de l’éducation chrétienne, de la charité envers les plus nécessiteux, de la prière contemplative; l’engagement de la formation humaine, de la formation spirituelle des jeunes, des familles ; l'engagement pour la justice et la paix dans la famille humaine. Mais pensons un peu à ce qui se passerait s'il n'y avait pas les sœurs dans les hôpitaux, les sœurs dans les missions, les sœurs dans les écoles. Pensez à une Église sans sœurs ! On ne peut pas l'imaginer : elles sont ce don, ce levain qui fait avancer le Peuple de Dieu. Elles sont grandes, ces femmes qui consacrent leur vie à Dieu, qui perpétuent le message de Jésus.

L’Église et le monde ont besoin de ce témoignage de l'amour et de la miséricorde de Dieu. Les consacrés, les religieux, les religieuses sont le témoignage que Dieu est bon et miséricordieux. C'est pourquoi il est nécessaire de valoriser avec gratitude les expériences de vie consacrée et d'approfondir la connaissance des divers charismes et spiritualités. Il faut prier pour que de nombreux jeunes répondent "oui" au Seigneur qui les appelle à se consacrer totalement à Lui pour un service désintéressé aux frères ; consacrer sa vie pour servir Dieu et les frères.

Pour tous ces motifs, comme cela a déjà été annoncé, l’année prochaine sera dédiée de façon spéciale à la vie consacrée. Confions déjà cette initiative à l’intercession de la Vierge Marie et de saint Joseph, qui, comme parents de Jésus, ont été les premiers à être consacrés par Lui et à consacrer leur vie à Lui.

Paroles du pape après l'angélus

Je salue les familles, les paroisses, les associations et tous les pèlerins venus de Rome, d’Italie et de tant de parties du monde. Je salue en particulier les étudiants espagnols de Villafranca de los Barros et Zafra; les chrétiens proches du bienheureux Stefano Bellesini provenant de Vérone, les fidèles de Tarante, les choeurs de Turriaco, de Modène et de la province de Tarante.

En Italie, on célèbre aujourd'hui la Journée pour la vie, qui a pour thème « Engendrer l'avenir ». J'adresse mon salut et mes encouragements aux associations, aux mouvements et aux centres culturels engagés dans la défense et la promotion de la vie. Je m'unis aux évêques italiens, pour rappeler que « tout enfant est voulu par le Seigneur qui aime la vie, don pour la famille et pour la société » (Message pour la XXXVIe Journée nationale pour la Vie). Que chacun, dans son rôle et dans son cadre de vie, se sente appelé à aimer et servir la vie, à l'accueillir, la respecter et la promouvoir, spécialement lorsqu'elle est fragile et qu'elle nécessite de l'attention et des soins, depuis le sein maternel jusqu'à sa fin sur cette terre ».

Je salue le cardinal vicaire et les personnes qui sont impliquées dans le diocèse de Rome pour l'animation de la Journée pour la Vie. J'exprime mon appréciation aux professeurs universitaires qui, à cette occasion, ont organisé des congrès sur les problématiques actuelles liées à la natalité. Merci beaucoup.

Ma pensée se tourne vers les populations bien-aimées de Rome et de la Toscane, touchées par des pluies qui ont provoqué des inondations. Que notre solidarité concrète et notre prière ne fassent pas défaut à nos frères qui sont dans l'épreuve. Chers frères et soeurs, je vous suis si proche !

Je souhaite à tous un bon dimanche et un bon appétit. Au revoir !

Traduction de Zenit, Anne Kurian