Travail des enfants : "carton rouge" du pape

168 millions d'enfants esclaves dans le monde

Rome, (Zenit.org) Anne Kurian | 559 clics

Le pape brandit le « carton rouge » contre le travail des enfants, à l’occasion de la Journée mondiale contre le travail des enfants, qui aura lieu demain, 12 juin, sur le thème : « Étendre la protection sociale: éliminer le travail des enfants! ».

Au terme de l'audience générale de ce 11 juin 2014, place Saint-Pierre, le pape François a en effet évoqué cette campagne, lancée en 2002 par l'Organisation internationale du Travail (OIT).

« Des dizaines de millions d'enfants sont contraints à travailler dans des conditions dégradantes, exposés à des formes d'esclavage et d'exploitation, ainsi qu'à des abus, des mauvais traitements et des discriminations », a-t-il dénoncé.

Selon l'OIT, « il demeure 168 millions d’enfants travailleurs dans le monde, dont au moins 85 millions, chiffre alarmant, sont soumis aux pires formes de travail ».

Le pape a appelé la Communauté internationale à « étendre la protection sociale des mineurs pour vaincre cette plaie » : « Renouvelons tous notre engagement, en particulier les familles, pour garantir à tout enfant la sauvegarde de sa dignité et la possibilité d'une croissance saine. Une enfance sereine permet aux enfants de regarder la vie et l'avenir avec confiance. » 

Puis il a brandi en silence le « carton rouge » de l'OIT, décoré d'un moulinet coloré sur le recto et de l'invitation « Tous ensemble contre le travail des enfants » au verso.

Il a conclu en invitant la foule à prier la Vierge Marie « qui a eu l'Enfant Jésus », pour ces enfants, en récitant un « Je vous salue Marie ».

La Journée mondiale de 2014 appelle à « introduire, améliorer et étendre la protection sociale », à « des systèmes de sécurité sociale nationaux qui aident à lutter contre le travail des enfants » et à « une protection sociale qui atteigne plus particulièrement les groupes d'enfants vulnérables ».