Travail des enfants : le pape condamne cet "esclavage"

Journée mondiale 2013 contre le travail des enfants

Rome, (Zenit.org) | 856 clics

A l'occasion de la Journée contre le travail des enfants, ce 12 juin 2013, le pape condamnne cet "esclavage". Il souhaite que la Communauté internationale « mette en œuvre des mesures encore plus efficaces pour faire face à cette véritable plaie ».

« Tous les enfants doivent pouvoir jouer, étudier, prier et grandir dans leur famille, dans un environnement harmonieux, dans l’amour et la sérénité », a-t-il déclaré en italien, lors de l’audience générale de ce mercredi matin, place Saint-Pierre.

En effet, a-t-il ajouté, « une enfance sereine permet aux enfants de regarder avec confiance vers la vie et vers l’avenir. Malheur à ceux qui étouffent en eux l’élan joyeux de l’espérance ! »

Appel du pape en italien

C’est aujourd’hui, dans le monde entier, la Journée mondiale contre le travail des mineurs, avec une référence particulière à l’exploitation des enfants dans le travail domestique : ce phénomène déplorable est en augmentation constante, surtout dans les pays pauvres. Des millions de mineurs, en majorité des petites filles, sont victimes de cette forme cachée d’exploitation qui comporte aussi souvent abus, maltraitances et discriminations. C’est un réel esclavage !

Je souhaite vivement que la Communauté internationale puisse mettre en œuvre des mesures encore plus efficaces pour faire face à cette véritable plaie. Tous les enfants doivent pouvoir jouer, étudier, prier et grandir dans leur famille, dans un environnement harmonieux, dans l’amour et la sérénité. C’est leur droit et c’est notre devoir. Et tant de personnes, au lieu de les faire jouer, en font des esclaves : ça, c’est une plaie. Une enfance sereine permet aux enfants de regarder avec confiance vers la vie et vers l’avenir. Malheur à ceux qui étouffent en eux l’élan joyeux de l’espérance !

Traduction de Zenit, Hélène Ginabat