Travail/Genève: Aider les familles, pour lutter contre le travail des enfants

Emploi et dignité humaine

| 286 clics

CITE DU VATICAN, Jeudi 14 juin 2001 (ZENIT.org) - Aider les familles, pour lutter contre le travail des enfants, c´est ce qu´a à nouveau demandé Mgr Diarmuid Martin à Genève. Il a souligné l´importance du travail en lui-même et du respect de la dignité de la personne du travailleur.



La communauté internationale s´est en effet penchée sur la question du travail et de l´emploi dans le contexte de la mondialisation et des étroites interdépendances entre politique, économie et société, lors de la 89e session de la conférence internationale du travail qui vient de s´achever. Mgr Martin, ancien secrétaire du Conseil pontifical Justice et Paix, est maintenant Observateur permanent du Saint-Siège à l´Organisation des Nations Unies à Genève.

Le représentant su Saint-Siège s´est arrêté au concept de "travail digne", que le pape Jean-Paul II avait développé lors du Jubilé des travailleurs le 1er mai 2000 à Tor Vergata, manifestant son importance dans les stratégies internationales de réduction de la pauvreté.

Dans cette perspective, Mgr Martin a souhaité que le consensus qui regroupe de nombreux pays contre le travail des enfants et des mineurs devienne universel et produise des interventions concrètes d´aide économique aux familles des pays en voie de développement pour qu´elles puissent subsister sans négliger l´éducation de leurs enfants.

Cette notion de dignité du travail implique, expliquait Mgr Martin, deux conséquences principales: non seulement l´emploi, en quantité, mais aussi en qualité, avec l´intégration du sens du respect et de la promotion de la dignité humaine. On ne peut se passer de ces deux points de repères disait en substance Mgr Martin, ni même lorsque, comme c´est souvent le cas aujourd´hui, qui donne le travail et qui l´exécute sont géographiquement éloignés et séparés par un réseau traversant toute la planète.