Trois milliards de jeunes missionnaires à former

En sept étapes, par un fondateur de « Jesus Youth »

| 1182 clics

Anne Kurian

ROME, mercredi 17 octobre 2012 (ZENIT.org) – Pour M. Manoj Sunny, la nouvelle évangélisation doit miser sur la formation de « jeunes missionnaires », car les jeunes sont trois milliards dans le monde. En outre, l’évangélisation des laïcs est « l’outil le plus efficace pour l’évangélisation du monde ».

M. Manoj Sunny, fondateur du mouvement "Jesus Youth", metteur en scène et journaliste indien, est en effet auditeur du synode des évêques. Il y est intervenu lors de la 13e congrégation générale hier matin, 17 octobre 2012.

M. Sunny a exposé certains domaines qui, selon lui, doivent être considérés dans le cadre de la « nouvelle évangélisation ».

Trois milliards de jeunes missionnaires

Il a insisté notamment sur « l’urgence de former les jeunes gens à être missionnaires », étant donné qu’il y a « trois milliards de personnes de moins de 25 ans sur cette planète ».

Il a fait part à ce propos de l’expérience du mouvement "Jesus Youth", né dans le Kerala, qui procède selon sept étapes pour « façonner la jeunesse en tant que missionnaires » :

1. Les atteindre et les inviter à un groupe amical 
2. Les orienter vers la rencontre avec le Seigneur 
3. Les intégrer à une communauté et à une culture de la foi 
4. Les aider à découvrir leur appel et leurs charismes
5. Leur fournir une catéchèse pour construire leur foi catholique 
6. Les motiver et les envoyer en mission 
7. Les aider à participer à la vie du mouvement et à sa culture de mission et d’engagement

Les laïcs d’Asie, l’outil le plus efficace

Le journaliste s’est également arrêté sur l’importance « de se concentrer sur l’évangélisation de l’Asie, étant donné son économie croissante, la rapide croissance de la "Chininde" (Chine et Inde) et le grand nombre de migrations de l’Asie vers différentes parties du monde ».

Pour M. Sunny, « évangéliser les laïcs en Asie va devenir en retour l’outil le plus efficace pour l’évangélisation du monde ».

D’ailleurs, a-t-il ajouté, les laïcs ont un rôle « vital » dans l’évangélisation, car « plus que tout autre groupe de la communauté de l’Église, ils sont dans le monde et engagés dans tous les secteurs ». Leur œuvre d’évangélisation doit se faire pourtant « en travaillant de concert avec le clergé », a-t-il estimé.

M. Sunny a enfin évoqué « l’émergence de nouveaux mouvements ecclésiaux et des missionnaires laïcs », qui ont notamment « développé le nouveau phénomène des missionnaires laïcs à temps plein », ce qui est indispensable à la “nouvelle évangélisation”.

L’Église doit « reconnaître et encourager » de tels missionnaires laïcs, qui ont parfois « abandonné leur travail à temps plein pour servir en tant que missionnaires » et qui sont « armés d’habilités professionnelles et d’un meilleur accès aux lieux séculiers ».

« Jesus Youth » est un mouvement international charismatique de jeunes catholiques. Il est aujourd’hui présent dans près de 25 pays à travers le monde. Les leaders du mouvement étaient réunis à Rome du 12 au 16 octobre.