Trois nouveaux saints, trois « champions de l’évangélisation »

Audience aux pèlerins

| 685 clics

CITE DU VATICAN, Lundi 6 octobre 2003 (ZENIT.org) - Jean-Paul II voit dans les trois nouveaux saints qu’il vient de donner à l’Eglise, Daniel Comboni, Arnold Janssen et Josef Freinademetz, « trois champions de l'évangélisation ».



C’est ce que le pape a affirmé en fin de matinée en la salle Paul VI du Vatican, où il a reçu, comme c’est la tradition, les pèlerins venus pour la canonisation de ce dimanche 5 octobre.

Auparavant les pèlerins avaient assisté, à 9 heures dans la basilique Saint-Pierre, à la messe d’action de grâce présidée par l’archevêque de Khartoum, Mgr Gabriel Zubeir Wako, qui sera cardinal au prochain consistoire.

Saluant les missionnaires fondés par saint Daniel Comboni, le pape les confirmait comme des « continuateurs de l'action apostolique » du fondateur et il les invitait à « réaliser le projet de créer une université catholique au Soudan, une terre chère au coeur des Comboniens ». L’Ossevatore Romano en italien annonçait en effet cette fondation, qui doit porter le nom du nouveau saint.

Saint Arnold Janssen, fondateur de la Société du Verbe-Divin, et des congrégations des Servantes du Saint-Esprit et de l’Adoration Perpétuelle, a été, soulignait le pape, « un animateur ardent de la mission ecclésiale en Europe centrale ». Originaire du nord de l’Italie – alors en Autriche – il a, rappelait le pape, en admirant son « courage », « ouvert une mission à Steyl, aux Pays-Bas, à une époque où l'Eglise souffrait des effets du Kulturkampf ».

Et c’est justement « grâce à la Société du Verbe-Divin », continuait le pape, que « la
Providence a envoyé saint Josef Freinademetz en Chine, où il demeura jusqu'à sa mort.

Le pape rappelait la promesse faite par le saint le jour de sa profession religieuse perpétuelle : « Toute ta vie pour tes chers chinois ». Et de fait, soulignait Jean-Paul II, « il devint chinois parmi les chinois, en adoptant leur mentalité, leurs us et coutumes ».

« Et du Paradis, concluait le pape, il continue de veiller sur tout le continent asiatique ».