« Tuer les chrétiens n’éteindra pas leur flamme »

Messe à Londres pour les victimes du massacre de Bagdad

| 1676 clics

 ROME, Jeudi 25 novembre 2010 (ZENIT.org) - Six cents personnes se sont rassemblées le 12 novembre dernier à Londres pour une cérémonie en mémoire des victimes du massacre perpétré contre la cathédrale syro-catholique de Bagdad, le 31 octobre dernier .



Parents et amis d'une vingtaine des 50 victimes de l'attaque étaient présents à la messe célébrée en l'Eglise de la Très-Sainte-Trinité. Des guirlandes en forme de croix placées dans la nef centrale de l'église portait chacune le nom d'une victime.

Dans son homélie, le père aumônier des syro-catholiques au Royaume-Uni, Nizar Semaan, a appelé les gouvernements irakien et occidentaux à intervenir et à protéger les chrétiens, soulignant que « personne ne saurait demeurer silencieux face à ce massacre ».

Après avoir demandé à ce que les coupables soient traduits en justice, le père Semaan a appelé tous ceux qui « croient aux droits de l'homme » de s'élever contre ce massacre et de faire davantage en agissant concrètement et pas seulement en paroles.

Il faudrait aussi, a-t-il ajouté que « leaders arabes et islamiques fassent davantage pour combattre l'extrémisme ».

Le Père Semaan a aussi félicité les chrétiens qui veulent rester en Irak, affirmant que leur présence est de « proclamer la victoire contre les organisations terroristes ».

«  Les chrétiens en Irak sont la lumière qui éclaire l'âme, l'esprit, et le cœur de toute la population irakienne », a-t-il souligné. « Tuer les chrétiens n'éteindra pas leur lumière. Leurs larmes seront l'huile qui entretiendra sa flamme »

Dans son intervention, l'évêque auxiliaire de Westminster, Alan Hopes, s'est quant à lui exprimé sur le risque d'extinction qui pèse sur la communauté chrétienne en Irak, déplorant tous les actes d'intimidation et de violence qui poussent de nombreux chrétiens à fuir.