Ukraine : Construire la communion entre catholiques

Second groupe d’évêques en visite ad limina

| 1721 clics

ROME, Jeudi 27 septembre 2007 (ZENIT.org) - Benoît XVI encourage les évêques catholiques d’Ukraine à construire la communion et l’unité des catholiques, dans une société encore marquée par les années du communisme.



Le pape a reçu jeudi matin un second groupe d'évêques ukrainiens en visite ad limina.

Pour Benoît XVI, la solution des problèmes actuels « exige une synergie pour renouveler l'annonce de l’Evangile », car « la longue domination athée et communiste a laissé des blessures encore évidentes aujourd'hui » et qui constituent des « défis ».

« Votre action pastorale a pour cadre un pays où vivent ensemble des catholiques de rite latin et de rite byzantin », relevait le pape.

C’est pourquoi il en appelait à une collaboration entre catholiques, au-delà de la « différence » des traditions.

L'unité des catholiques doit se manifester partout, recommandait le pape : « Il faut un effort général qui montre le visage véritable de l'Eglise catholique, et une unité qui doit être un signe éloquent pour les autres chrétiens comme pour l'ensemble de la société ukrainienne ».

« Si la communion au sein de la communauté catholique se renforce, le dialogue de l'Eglise catholique avec les autres Eglises et communautés ecclésiales sera plus aisé », a fait observer Benoît XVI.

Pour ce qui est du dialogue oecuménique, le pape a souligné son importance au quotidien, pour que « les obstacles et les échecs éventuels ne ralentissent pas l'enthousiasme et la volonté d'aller dans cette direction ».

Quand au clergé, le pape rappelait « l'exigence fondamentale de former de bons prêtres qui puissent accomplir leur mission le mieux possible, être attentifs aux vocations, qui sont une priorité pastorale » pour garantir des ouvriers pour « la moisson du Seigneur ».

Benoît XVI rendait cet hommage au clergé ukrainien : « La majorité des prêtres sont des exemples d'abnégation, de générosité et de joie, des exemples d'humilité et d'adaptation à la précarité de leur milieu d'action, mais aussi parfois économiques. Dieu les protège à jamais ! »

Il exhortait les évêques : « Aimez-les, car ils sont des collaborateurs irremplaçables. Soutenez-les, encouragez-les, priez pour eux, avec eux ».

« Faites aussi en sorte que les séminaires offrent aux candidats au sacerdoce une formation solide et complète », recommandait le pape en mentionnant spécialement la « formation continue ».

Mais Benoît XVI recommandait en même temps la formation des laïcs, pour qu’ils sachent « témoigner de leur foi ». Le pape y voit un « objectif pastoral à développer avec force ».

Benoît XVI a par ailleurs salué l’effort « catéchétique, liturgique, apostolique et caritatif » des évêques.