Ukraine : Difficulté des séminaires à accueillir tous les candidats

L’AED en première ligne pour les aider

| 1326 clics

ROME, Jeudi 17 février 2011 (ZENIT.org) - Dans certains séminaires d'Ukraine, on compte une place pour trois candidats, souligne l'évêque auxiliaire Jaroslav Pryryz, de l'éparchie grecque catholique de Sambir-Drohobych, en remerciant l'Association internationale Aide à l'Eglise en détresse (AED) pour son engagement dans la formation des futurs prêtres.



Mgr Pryryz précise que, dans certaines régions de l'Ukraine occidentale, près de la moitié des candidats au séminaire ne peuvent être acceptés par manque de places.

Il fait part de sa reconnaissance pour toutes les personnes et institutions qui, comme l'AED, contribuent à la subsistance des séminaires, comprenant « l'importance du rôle que peut avoir une vocation sacerdotale dans le monde d'aujourd'hui ».

« Avec vous », déclare-t-il dans un message aux bienfaiteurs de l'organisme, « nous bâtissons le Temple des âmes humaines, dont la grandeur dépend de la sincérité des efforts que chacun de nous accomplit selon ses propres capacités intellectuelles ».

« Vous avez permis à notre Église de retrouver une présence normale dans la vie publique de notre pays », poursuit-il. « Vous avez répondu aux besoins de notre Église et des fidèles, et nous, en échange, nous promettons de faire ce que nous pouvons pour promouvoir cette espérance que nous avons en commun ».

Dans un pays où un tiers de la population vit sous le seuil de la pauvreté, l'AED soutient les 86 séminaristes du diocèse et continue à apporter son soutien après l'ordination, subvenant aux besoins financiers de quelque 287 prêtres.