Ukraine : l'archevêque majeur Shevchuk lance un appel à la paix

Mettre un terme au « bain de sang »

Rome, (Zenit.org) Luca Marcolivio | 430 clics

L'archevêque majeur de Kiev et de Galicie, Sviatoslav Shevchuk, primat de l'Eglise géco-catholique ukrainienne, appelle ses concitoyens à renoncer à la violence et à arrêter le bain de sang.

« C’est avec grande consternation et tristesse que nous prenons acte des événements qui ont lieu à Kiev, a déclaré l'archevêque. Compte tenu de ces circonstances exceptionnelles, je souhaite lancer un appel à tous les fidèles de l’Eglise, aux Ukrainiens et à toutes les personnes de bonne volonté. Au nom de Dieu, mettons fin à ce bain de sang ! »

Il a ajouté : « La violence n’est jamais un bon moyen pour construire un Etat libre et indépendant », ni ne pourra jamais « réconcilier les cœurs » ou conduire à « une quelconque issue positive ».

Il a adressé un appel spécifique aux autorités ukrainiennes : « Ecoutez vos gens, n’utilisez ni la violence, ni des mécanismes répressifs contre eux ».

Aux responsables politiques du pays, l'archevêque Sviatoslav Shevchuk demande d’assumer leurs « responsabilités pour l’avenir de leur peuple », et il a supplié les citoyens, les membres des différentes ONG, en particulier les manifestants de Maidan, de redonner « une nature pacifique » à la manifestation : « Ne permettez pas que les émotions l’emportent sur ce que vous avez de mieux en vous, leur a dit l'archevêque. Ni la peur, ni l’agression, ni la colère ne sont jamais une aide pour notre avenir. »

A la magistrature, Mgr Shevchuk demande d’ « écouter la voix de leur conscience » et de se rappeler qu’ « il n’y a pas de justice sans vérité ».

« Demandez-vous pourquoi les gens vous appelle ‘votre honneur’, dit-il aux juges ukrainiens -. Ne nuisez pas à votre honneur par des décisions injustes ».

Un dernier appel est lancé à l’épiscopat et au clergé, afin qu’à « un moment spécial comme celui-ci » ils sachent « veiller sur les âmes » dont ils ont reçu la charge, et que par leurs « paroles de paix » ils arrivent à toucher « leurs cœurs et leurs esprits » et proclament « la paix de l’Evangile du Christ ».

Traduction d’Océane Le Gall